Huawei pourrait rembourser le smartphone si Google et Facebook ne fonctionnent plus

Maj. le 20 juin 2019 à 8 h 53 min

Huawei semble prendre des contre-mesures radicales pour tenter d’enrayer les effets déjà perceptibles des sanctions américaines.  Le constructeur proposerait un programme de remboursement de ses smartphones aux Philippines, dans le cas où les applications de Google ou Facebook cesseraient de fonctionner sur ses smartphones. Une manière de souligner que le fonctionnement des smartphones déjà vendus, en vente ou en stock ne sera pas impacté par l’affaire Huawei. 

Huawei

Le site philippin Revü affirme que Huawei et une trentaine de de distributeurs lancent un programme de remboursement dans le pays pour les smartphones de la marque. L’offre ne s’applique que dans le cas (improbable) où les applications Google, Facebook, et d’autres applications populaires comme WhatsApp et Instagram cesseraient de fonctionner sur ces appareils à cause des sanctions américaines visant Huawei.

Lire également : Huawei, Android, ARM et Trump – le point sur la situation

Google et Facebook ne fonctionnent plus ? Huawei propose de rembourser votre smartphone

Depuis le début de l’affaire Huawei, les consommateurs Philippins et Singapouriens en particulier sont extrêmement méfiants. De nombreux clients se sont empressés de revendre leur smartphone Huawei au point que certains revendeurs ont décidé d’exclure les appareils de la marque des offres de reprise. Pourtant, il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour les smartphones déjà vendus, en vente ou en stock.

Comme le souligne Huawei, les sanctions américaines n’auront en effet pas de telles conséquence sur ces appareils. L’offre serait selon Huawei « une initiative de [ses] distributeurs avec [ses] vendeurs » – elle ne coûtera vraisemblablement, vous l’aurez compris, pas grand chose au constructeur (ni à ses partenaires). Mais pourrait contribuer à enrayer la méfiance des consommateurs locaux envers les produits de la marque, voire, idéalement, faire repartir les ventes.

Huawei est déjà très lourdement impacté par les conséquences de l’affaire et les sanctions américaines. Pour l’heure, rien n’indique que des programmes similaires verront le jour ailleurs dans le monde. Nous avons contacté des représentants Huawei pour tenter d’en savoir davantage.

Source : Revü

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Huawei : la firme est sous le feu de sanctions américaines qui l’excluent de facto du marché et des technologies d’entreprises basées aux Etats-Unis. Google, ARM, plusieurs fondeurs et quantité de partenaires ont…

Huawei va ouvrir un Flagship Store à Paris fin 2019

Huawei va ouvrir un Flagship Store à Paris d’ici fin 2019. Il s’agira de son premier magasin physique en France. Le constructeur continue de développer sa stratégie et veut désormais être perçu comme une marque premium aux yeux des consommateurs….

Huawei teste-il son OS alternatif à Android sur le Mate 30 ?

Huawei serait en train de tester HongMeng OS, son système d’exploitation alternatif à Android, sur le Mate 30. L’OS pourrait même être officiellement présenté avec le futur flagship de la marque, en octobre 2019. Il pourrait remplacer Android sur les…

Huawei travaille sur un capteur photo selfie caché sous l’écran

Huawei travaille sur un smartphone doté d’un capteur photo selfie cachée sous l’écran tactile. Comme Oppo et Xiaomi, le constructeur chinois souhaite trouver une alternative viable à l’encoche et au trou dans l’écran. Découvrez les premières informations disponibles.  Souvenez-vous :…

Huawei tease un OS alternatif plus rapide qu’Android et macOS

Huawei travaille sur un OS maison alternatif à Android depuis des années. D’après Ren Zhengfei, fondateur du groupe chinois, ce système d’exploitation sera probablement plus rapide qu’Android de Google ou macOS, l’OS d’Apple. Dans la foulée, le dirigeant donne de nombreux…