Huawei P9 : le premier smartphone avec 6 Go de RAM annoncé demain au CES

Maj. le 3 janvier 2019 à 18 h 45 min

Le Huawei P9 pourrait faire son arrivée plus tôt que prévu. L’analyste chinois Pan Jiutang évoque une annonce pour demain dans le cadre du CES de Las Vegas mais ce n’est pas tout car le smartphone serait attendu avec 6 Go de RAM.

Huawei P9

Alors que les smartphones avec 4 Go de RAM se sont progressivement démocratisés en 2015 et bien qu’ils soient encore peu nombreux, il semblerait que certains constructeurs visent déjà l’étape supérieure avec des smartphones proposant jusqu’à 6 Go de RAM et le Huawei P9 serait visiblement le premier d’entre deux. 6 Go de RAM qui viendraient épauler le dernier processeur Kirin 950 de la société chinoise qu’on retrouve déjà à bord du Huawei Mate 8.

L’analyste évoque également la présence d’un double capteur photo au dos de l’appareil. D’après les dernières rumeurs, le P9 emploierait deux capteurs photo Sony IMX2X6 de 13 Mégapixels. Il serait également question d’un nouvel algorithme de traitement d’image. Sachant qu’il y a quelques mois Huawei promettait d’améliorer les capteurs photo de ses smartphones, on s’attend effectivement à quelques nouveautés du côté de la partie photo.

Tout comme l’an dernier, la société chinoise devrait proposer trois versions différentes de son prochain haut de gamme qui se déclinerait donc dans trois formats distincts. Tandis que le Huawei P9 proposerait un écran de 5,2 pouces de définition Full HD 1080p, on retrouverait également un Huawei P9 Max de 6,8 pouces, toujours avec 6 Go de RAM, et un P9 Lite de 5 pouces avec 4 Go de RAM.

En termes de prix, le modèle de base serait attendu autour des 5000 Yuans, soit un peu plus de 700 dollars. Il serait donc plus cher que les modèles précédents, laissant ainsi entendre que le constructeur chinois poursuivrait la montée en gamme engagée en 2015.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…

Huawei a déjà créé une alternative au Google Play Store

Huawei a déjà mis au point une alternative viable au Google Play Store, la boutique d’applications Android. D’après un rapport de Bloomberg, la firme chinoise a en effet envisagé de remplacer le Play Store par App Gallery, une application déjà intégrée par…

Huawei explique comment il profite de son sursis de 90 jours

Huawei reste en rapport avec Google, malgré les mesures américaines. A en croire de nouvelles déclarations de Ren Zhengfei à la presse chinoises, les deux firmes profitent du délai accordé par la Maison Blanche notamment pour discuter de possibles recours en justice…

Huawei récupère sa licence Android pour 90 jours !

Huawei obtient un peu de répit. Les États-Unis ont consenti à laisser le constructeur chinois un délai de 90 jours afin de boucler certains contrats signés avec des partenaires américains. Durant ce laps de temps, la marque récupère notamment sa…

Huawei va-t-il devoir remplacer Android par son OS maison ?

Huawei et sa filiale Honor sont désormais privés de licence Android. Google suit les décrets de Donald Trump et de l’exécutif américain et arrête de collaborer avec le constructeur chinois. De quoi susciter l’inquiétude des utilisateurs en possession d’un smartphone…

Huawei serait également privé de puces Intel, Qualcomm et Broadcom

Huawei commence à essuyer les conséquences des mesures protectionnistes de l’administration Trump contre les firmes étrangères. En plus de s’être vu retirer sa licence Android, Huawei ne pourrait plus se fournir en puces Intel, Qualcomm et Broadcom. D’autres firmes comme Infineon…