Huawei Mate 9 : les opérateurs américains ne veulent ni de lui, ni de Huawei !

Le Huawei Mate 9 est un excellent smartphone qui devrait sans nul doute rencontrer un franc succès, à condition qu’on lui en laisse la chance. Et aux Etats-Unis, c’est loin d’être une évidence. Les opérateurs boudent le nouveau monstre chinois pour diverses raisons et, outre Atlantique, la société se heurte actuellement à plusieurs murs.

huawei mate 9 operateurs

Le Huawei Mate 9 est sorti en France le 15 novembre et devrait considérablement booster les ventes déjà excellentes de la société. En revanche, aux USA, il ne bénéficie pas du même accueil. Les opérateurs n’ont visiblement pas envie de le commercialiser et la société n’aura pas d’autre choix que le proposer via d’autres circuits de distribution comme Amazon. Malheureusement, face aux opérateurs, ces circuits de distribution ne représentent qu’une faible portion des ventes aux USA.

Pourquoi une telle réticence de la part des opérateurs locaux ? Deux raisons et la première est celle pour laquelle Huawei avait quitté le marché américain il y a quelques années. A l’époque, un rapport du Congrès avait déconseillé aux opérateurs locaux de commercialiser les appareils de la marque, de peur qu’ils ne soient utilisés par le gouvernement chinois pour espionner les citoyens américains. Bien que Huawei ait nié en bloc ces accusations, la crainte semble toujours présente.

L’autre raison énoncée par le Wall Street Journal concerne la compatibilité des smartphones Huawei avec les réseaux des opérateurs américains. Sprint et Verizon utilisent des réseaux CDMA, différents de la norme GSM employée par leurs concurrents et les opérateurs internationaux. De ce fait, les constructeurs doivent adapter à la fois le modem 4G et les antennes de leurs appareils.

Pourtant, le modem 4G du Huawei Mate 9 est bien compatible avec les réseaux CDMA, malheureusement, il n’a pas encore été certifié par la FCC. Les deux autres opérateurs américains AT&T et T-Mobile utilisent, quant à eux, des réseaux GSM, toutefois, Huawei étant actuellement en procès avec T-Mobile pour une histoire de brevets, AT&T reste, à l’heure actuelle, la seule solution envisageable.

Enfin, bien que le Wall Street Journal ne le dise pas, on peut aisément imaginer que le marché américain ne veuille pas d’un concurrent supplémentaire pour Apple, surtout Huawei qui est désormais le constructeur Android le plus rentable.

Test Huawei Mate 9 : de quoi oublier le Galaxy Note 7 ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…