Huawei : une firme européenne refuse aussi de fournir le constructeur chinois

Maj. le 20 mai 2019 à 19 h 53 min

Huawei est mis à écart par le monde de la technologie. Suite à un décret de Donald Trump, une firme européenne refuse en effet de fournir le constructeur chinois. Après avoir été privé de licence Android et des composants produits par des entreprises américaines, la marque chinoise va-t-elle se retrouver sur le banc de touche ?

huawei firme européenne refuse fournir

Le 15 mai dernier, Donald Trump, président des Etats-Unis, a placé Huawei sur liste noire et a signé un décret interdisant aux firmes américaines de collaborer avec certaines entreprises étrangères, considérées comme des menaces pour la sécurité nationale. Google a donc décidé de priver Huawei et Honor de licence Android. Peu après, Intel, Qualcomm et Broadcom ont coupé les ponts avec Huawei. La marque chinoise est donc privée de technologie américaine.

Huawei : une entreprise allemande refuse de fournir le fabricant

Ce n’est pas tout. D’après un rapport de nos confrères de Nikkei, la sanction américaine ne concerne pas que les firmes basées aux Etats-Unis. Infineon Technologies, une entreprise de puces allemande, refuse de fournir Huawei. Le groupe se sert en effet de technologies américaines dans ses composants. Infineon se sent donc contraint de respecter le décret de Trump.

« Infineon a décidé d’adopter une approche plus prudente et de cesser les livraisons. Nous tiendrons des réunions cette semaine pour discuter de la situation » explique la firme allemande, craignant des problèmes juridiques avec les USA. « Nous avons mis en place un ensemble de mesures pour surveiller de près toute modification éventuelle des cadres juridiques de nos marchés respectifs afin d’adapter notre chaîne d’approvisionnement internationale » rassure Infineon. Les livraisons destinées à Huawei pourraient donc reprendre dès que le cadre juridique sera un peu plus clair.

D’après Nikkei, d’autres firmes européennes seraient aussi concernées, dont ST Microelectronics. Huawei va donc devoir se passer, du moins momentanément, d’une grosse partie de ses fournisseurs. On vous en dit plus dès que possible sur les implications de cette affaire.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Huawei a de quoi faire grise mine : depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent. La firme est directement touchée par un décret qui, s’il ne la vise pas nommément, aboutit à l’exclusion totale de Huawei du marché américain. En conséquence,…

Huawei aurait réduit la production des P30 et des Mate 30

Huawei aurait décidé de réduire la production des P30 et des futurs Mate 30 suite à son exclusion du marché américain et d’Android. Pressentant une forte baisse de ses chiffres de vente, le constructeur chinois aurait aussi ralenti les productions…

Huawei imagine un smartphone pliable en trois

Huawei a breveté un smartphone pliable en trois parties. Déposé en 2018, le brevet décrit un appareil construit autour d’une vaste dalle scindée par deux charnières invisibles. Comme son rival Xiaomi, le constructeur pourrait ainsi proposer un smartphone à la fois compact et…

Android 10 Q : quels smartphones Huawei seront mis à jour ?

Android 10 Q serait déployé sur 11 smartphones Huawei avant la fin du mois d’août 2019, révèle une fuite. Bientôt privé de licence, le constructeur chinois travaillerait d’arrache pied avec Google afin de proposer la mise à jour sur les…

EMUI 10 : premières images d’Android Q sur le Huawei P30 Pro

La première bêta d’EMUI 10 nous offre un aperçu d’Android Q sur le Huawei P30 Pro. Malgré ses soucis avec les Etats-unis, le constructeur continue de développer la prochaine version d’EMUI en interne. Une ROM entièrement fonctionnelle de l’OS vient…