Huawei : une firme européenne refuse aussi de fournir le constructeur chinois

Huawei est mis à écart par le monde de la technologie. Suite à un décret de Donald Trump, une firme européenne refuse en effet de fournir le constructeur chinois. Après avoir été privé de licence Android et des composants produits par des entreprises américaines, la marque chinoise va-t-elle se retrouver sur le banc de touche ?

huawei firme européenne refuse fournir

Le 15 mai dernier, Donald Trump, président des Etats-Unis, a placé Huawei sur liste noire et a signé un décret interdisant aux firmes américaines de collaborer avec certaines entreprises étrangères, considérées comme des menaces pour la sécurité nationale. Google a donc décidé de priver Huawei et Honor de licence Android. Peu après, Intel, Qualcomm et Broadcom ont coupé les ponts avec Huawei. La marque chinoise est donc privée de technologie américaine.

Huawei : une entreprise allemande refuse de fournir le fabricant

Ce n'est pas tout. D'après un rapport de nos confrères de Nikkei, la sanction américaine ne concerne pas que les firmes basées aux Etats-Unis. Infineon Technologies, une entreprise de puces allemande, refuse de fournir Huawei. Le groupe se sert en effet de technologies américaines dans ses composants. Infineon se sent donc contraint de respecter le décret de Trump.

“Infineon a décidé d'adopter une approche plus prudente et de cesser les livraisons. Nous tiendrons des réunions cette semaine pour discuter de la situation” explique la firme allemande, craignant des problèmes juridiques avec les USA. “Nous avons mis en place un ensemble de mesures pour surveiller de près toute modification éventuelle des cadres juridiques de nos marchés respectifs afin d'adapter notre chaîne d'approvisionnement internationale” rassure Infineon. Les livraisons destinées à Huawei pourraient donc reprendre dès que le cadre juridique sera un peu plus clair.

D'après Nikkei, d'autres firmes européennes seraient aussi concernées, dont ST Microelectronics. Huawei va donc devoir se passer, du moins momentanément, d'une grosse partie de ses fournisseurs. On vous en dit plus dès que possible sur les implications de cette affaire.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
huawei qualcomm
Huawei privilégie Qualcomm pour remplacer ses puces Kirin

Le président tournant de Huawei a déclaré mercredi que la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise subissait une attaque violente de la part des États-Unis. Il a exhorté Washington à lever les restrictions commerciales qui nuisent aussi bien au géant chinois qu’à…

Huawei P40
Huawei promet des smartphones qui se rechargent au laser d’ici 2023

Huawei vient de breveter une nouvelle technologie permettant de recharger des smartphones ou des drones à l’aide de faisceaux lasers. Selon le constructeur, la recharge laser devrait débarquer d’ici les 2 ou 3 prochaines années. Bien que la recharge sans…

huawei smartphone amd
AMD pourrait sauver les smartphones Huawei

AMD pourrait venir en aide à Huawei à concevoir à nouveau des smartphones. Le fondeur américain est en effet titulaire d’une licence commerciale qui l’autorise à travailler avec les entreprises présentes dans la liste noire du gouvernement américain où se…