Huawei a reçu des financements de la part de trois agences de sécurité et de renseignement liées au gouvernement chinois, aurait indiqué la direction de la CIA à ses homologues en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada et au Royaume-Uni. Huawei a toujours nié toute connexion avec les autorités chinoises.

cia

Souvenez-vous : en novembre 2018, nous vous rapportions que les États-Unis demandaient à leurs alliés de bannir Huawei de leur réseau 5G. D’après le Times, la CIA a aussi prévenu les services de renseignement en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada et au Royaume-Uni (les Five Eyes) que Huawei a reçu des fonds de la Commission Nationale de Sécurité du Parti Communiste Chinois, de l’Armée populaire de libération et d’une « troisième branche du réseau de renseignement chinois ».

Huawei financé par les renseignement chinois ?

L’enquête du Times cite une source anonyme au Royaume-Uni. Celle-ci assure que les détails ont été partagés « uniquement avec les plus hauts gradés » et que la CIA attribue à ces informations « un fort degré de certitude ». Pour rappel, Huawei a porté plainte contre les États-Unis, estimant que l’interdiction de ses produits est anticonstitutionnelle et que sa mise à l’écart des marchés 5G n’a jamais été justifiée par des preuves.

Lire aussi : Les Etats-Unis et l’Europe peuvent-ils empêcher Huawei de devenir numéro 1 ?

Huawei est l’un des acteurs les plus avancés sur le domaine des équipements 5G. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat chargée des télécoms, a même déclaré dans une interview au Monde qu’il serait dommage de se passer de la technologie et des équipements du groupe chinois. Ce dernier a d’ailleurs prévenu l’Europe que sans lui, les pays risquaient de prendre du retard.

Si Orange mise sur Samsung pour son réseau 5G et a préféré écarter Huawei, Free, SFR et Bouygues Telecom multiplient les tests avec l’équipementier, et envisagent sérieusement de compter sur lui pour le déploiement de leurs infrastructures 5G.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei assure qu’Harmony OS va rivaliser avec iOS d’ici 2 ans

Huawei estime qu’Harmony OS, son alternative maison à Android, sera aussi répandue qu’iOS dans les deux années à venir. Lors d’une interview, Ren Zhengfei, le fondateur du groupe chinois, a longuement évoqué l’avenir de son OS mobile maison.  Fin du mois de septembre,…

Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…