Huawei banni d’un appel d’offres à 20 millions d’euros en République tchèque

Huawei vient d’être banni d’un appel d’offres de plus de 20 million d’euros en République tchèque. Soupçonné d’espionnage industriel aux Etats-Unis et en Europe, le constructeur chinois est considéré comme une menace pour la sécurité informatique du pays par le fisc tchèque. 

Huawei

La direction des impôts tchèque a exclu Huawei d’un appel d’offres portant sur l’élaboration d’un site internet censé simplifier les démarches administratives des contribuables, rapporte l’AFP. La plateforme, intitulée Mes impôts, doit permettre aux citoyens tchèques de communiquer facilement des informations confidentielles à l’état. Jusqu’à récemment, le fabricant faisait encore figure de favori.

Huawei a été exclu d’un appel d’offres suite aux soupçons d’espionnage

D’après le porte-parole de la direction générale de l’administration financière, la décision d’exclure Huawei a été prise sur recommandation de l’Agence nationale de cybersécurité. « Les lois chinoises imposent aux sociétés privées ayant leur siège en Chine de coopérer avec les services de renseignement. Leur introduction dans des systèmes gouvernementaux constitue une menace » estime l’organisme. D’autres institutions gouvernementales tchèques vont suivre l’exemple du fisc.

Lire aussi : les Etats-Unis et l’Europe peuvent-ils empêcher Huawei de devenir numéro 1 ?

Depuis l’arrestation du directeur de Huawei Pologne, les soupçons à l’égard du numéro 2 mondial s’intensifient en Europe. Lors d’une visite à Varsovie, la ministre française chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a d’ailleurs estimé que l’Europe devait absolument faire front commun face à Huawei et à la Chine, cite Reuters.

De nombreux pays suivent ainsi la même voie que la République tchèque. La Pologne envisage d’exclure Huawei de la mise en place du réseau 5G. Même son de cloche du côté de la Norvège. De son côté, la France refuse encore de bannir Huawei mais a assuré s’en méfier. Alors que les sanctions se multiplient partout en Europe, Huawei continue de clamer son innocence et dément être un espion du gouvernement chinois.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei assure qu’Harmony OS va rivaliser avec iOS d’ici 2 ans

Huawei estime qu’Harmony OS, son alternative maison à Android, sera aussi répandue qu’iOS dans les deux années à venir. Lors d’une interview, Ren Zhengfei, le fondateur du groupe chinois, a longuement évoqué l’avenir de son OS mobile maison.  Fin du mois de septembre,…

Huawei : Donald Trump accepte de lever une partie des sanctions

Donald Trump a finalement accepté de lever une partie des sanctions à l’encontre de Huawei. En marge d’un nouveau sommet entre Washington et Pékin, le président américain a décidé d’accorder des licences de vente à certaines sociétés américaines. Dans ces conditions, le…

Huawei promet que la 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G

Huawei assure que le futur réseau 6G sera 100 fois plus rapide que la 5G, dont le déploiement en est encore à ses balbutiements. Lors d’une interview, Richard Yu, PDG de la division mobile de la firme, a pour la première fois…