Huawei aurait aidé la Corée du Nord à développer son réseau mobile

Huawei aurait participé à la construction du réseau mobile de la Corée du Nord, nous apprend une enquête du Washington Post. Un pays qui est ciblé par les sanctions américaines. Les États-Unis devraient rapidement demander des comptes au groupe suite à ces révélations, et en profiter pour accentuer la pression sur lui.

huawei corée du nord

Huawei Technologies aurait participé dans le plus grand secret au développement du réseau mobile de la Corée du Nord, sous le joug du dictateur Kim Jong-un, révèle une enquête du Washington Post. Le média américain s’appuie sur plusieurs sources et sur des documents internes du groupe pour avancer ces propos. Huawei, qui aurait conclu des partenariats avec l’entreprise publique chinoise Panda International Information Technology, serait impliqué dans plusieurs projets en Corée du Nord depuis 2011.

Huawei, équipementier mobile de la Corée du Nord ?

De nouveaux problèmes pour l’équipementier, qui est déjà au centre de l’attention. Si les informations du Washington Post se vérifient et que des preuves contre Huawei émergent, le groupe pourrait de nouveau être la cible de sanctions de la part des États-Unis étant donné que le gouvernement américain a imposé un embargo sur les exportations vers la Corée du Nord.

Lire aussi : Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Huawei est toujours blacklisté par les États-Unis, accusé d’être à la solde du gouvernement chinois et de représenter une menace pour la sécurité. Ce dont le groupe s’est toujours défendu. En tout cas, cette nouvelle affaire risque de donner du grain à moudre à Donald Trump et de faire pencher un peu plus l’équilibre des forces en faveur des Américains dans les négociations entre les États-Unis et la Chine dans le cadre de la guerre commerciale que se livrent les deux puissances.

Huawei a fait savoir au Washington Post n’avoir « aucune présence commerciale » en Corée du Nord. Nous avons nous-même contacté Huawei afin d’obtenir une réaction officielle.

Source : Washington Post

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei ne lancera pas de smartphone avec Harmony OS en 2019

Huawei ne commercialisera aucun smartphone avec Harmony OS cette année, annonce le vice-président du groupe chinois. Pour le moment, le constructeur préfère continuer à utiliser Android sur ses appareils. Sans surprise, Huawei considère plutôt son système d’exploitation maison comme un…

Huawei Harmony OS : déjà 2% des parts de marché en 2020 ?

Harmony OS, l’OS maison développé par Huawei pour remplacer Android, détiendrait 2% des parts du marché du smartphone en 2020. D’après les analystes de Counterpoint, le constructeur chinois devrait lancer deux smartphones sans Android dès la fin de cette année…

Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Huawei : la firme est sous le feu de sanctions américaines qui l’excluent de facto du marché et des technologies d’entreprises basées aux Etats-Unis. Google, ARM, plusieurs fondeurs et quantité de partenaires ont…

Huawei accusé de vendre clandestinement des smartphones aux États-Unis

Huawei est accusé d’avoir tenté de vendre clandestinement des smartphones sur le marché américain. Afin de contourner les restrictions imposées par le gouvernement des États-Unis, le constructeur chinois aurait tenté d’écouler des appareils déguisés, sans le logo de la la marque, en…

Mate 30 : Huawei prépare un chargeur sans fil ultra rapide

Les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro pourraient être compatibles avec une recharge sans fil ultra rapide de 30W. En tout cas, le constructeur tente de certifier un chargeur 30W. Après la recharge sans fil inversée, Huawei s’attaque à…

Huawei prépare déjà le déploiement de la 6G !

Huawei travaille déjà sur la 6G alors que la 5G en est encore à ses balbutiements. Soucieux de conserver son leadership dans le domaine des infrastructures réseau, face à des rivaux comme Ericsson et Nokia, le groupe chinois a ouvert un important…

Huawei pris en flagrant délit d’espionnage ?

Des salariés de Huawei se seraient livré à des activités d’espionnage sur demande des gouvernements d’Ouganda et de Zambie. Ces derniers voulaient surveiller les communications d’opposants politiques, ce qu’ils ne parvenaient pas à faire eux-mêmes par leurs propres moyens. Les…

Huawei va lancer son concurrent à Google Maps en octobre 2019

Huawei a donné quelques détails sur Map Kit, qui doit devenir son concurrent à Google Maps. Au programme : circulation en temps réel, réalité augmentée et système de navigation sophistiqué. Le lancement est prévu pour octobre 2019. Le 9 août…