Huawei Ascend P7 : un écran saphir en préparation pour une édition limitée

Maj. le 19 mars 2018 à 15 h 35 min

Une édition limitée du fameux Ascend P7 de Huawei équipée d’un écran saphir semble se confirmer, d’après une source du site Engadget.

huawei ascend p7 edition limitee

Les écrans saphir deviennent peu à peu le nouveau standard attendu dans les smartphones haut de gamme. Ce matériau impressionnant jouit d’une résistance incomparable aux rayures et même à la casse. Face à cela, Huawei n’a pas pu se retenir longtemps et bien que la société ne se lance pas encore à 100 % dans la « nouveauté », elle s’offre tout de même un test sur un smartphone déjà connu.

Le saphir est testé par plusieurs marques, sans lancer pour le moment de production massive. Le chinois Xiaomi a également commandé 50 000 protections d’écran en saphir pour équiper une édition limitée d’un de leur modèle, encore inconnu. C’est donc au tour de Huawei d’entrer dans la danse en préparant sa version. Et le choix de son smartphone ultra-fin Ascend P7 semble logique, l’appareil étant déjà la star du fabricant.

huawei ascend p7 saphir

Ainsi, le Chinois devrait sortir une version avec écran saphir de son très populaire smartphone, selon les déclarations d’un représentant d’Huawei au site Engadget. On savait que Huawei préparait peut-être cette option, mais une confirmation manquait encore.

Cette version de l’Ascend P7 ne sortirait que dans un nombre limité d’exemplaires et se distinguera, au-delà de son écran ultra-solide, par sa couleur rouge. La première fournée est prévue pour septembre et la suivante en novembre. Aucun prix n’a été mentionné pour le moment, mais on peut s’attendre à une petite claque de montant comparé à la version standard.

Tant que le saphir n’équipera pas les smartphones sur de la fabrication en grand nombre, le prix s’en ressentira radicalement. Si l’on sait que les fabricants comme Apple cherchent à s’équiper pour pouvoir produire le saphir en grande quantité, on sait tout de même que les coûts de production resteront plus élevés. Le but est de faire tomber un peu ces coûts pour que le verre puisse devenir un standard.

En attendant, Huawei continue son parcours assez exemplaire, qui pourrait bien faire du fabricant le deuxième plus gros au monde.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…