HTC : précurseur des smartphones en 2002, aujourd’hui distancé par la concurrence

Maj. le 19 mars 2018 à 15 h 05 min

L’histoire peut être parfois aussi ironique qu’un peu cruelle, et surtout très ingrate pour ceux qui la font. Celle de HTC en fait partie. On connait aujourd’hui la firme taïwanaise pour ses nombreux smartphones qui ont fait d’elle un des poids lourds du secteur de la téléphonie mobile. Mais un poids lourd malheureusement un peu malmené à l’heure actuelle dans les chiffres de vente.

HTC-One-M8_design

Les nouvelles qui entourant aujourd’hui HTC ne sont pas des plus réjouissantes pour l’entreprise. Après un trimestre très correct porté par les débuts encourageants de son nouveau flagship, l’annonce récente du tassement rapide des ventes du HTC One M8 a replongé la firme dans la sinistrose. Dépassée par Apple et Samsung principalement, elle semble aujourd’hui condamné à essayer de rattraper la concurrence plutôt qu’à la dominer.

Cela n’a pourtant pas toujours été le cas, puisque HTC est reconnu comme l’un des précurseurs dans le domaine des smartphones Android avec le HTC G1 ou Dream, premier smartphone de l’histoire équipé su système d’exploitation Android, sorti en 2008.

htc-g1

Mais ce rôle de HTC dans l’histoire de la téléphonie mobile ne s’arrête pas là car la firme a par ailleurs été la première entreprise à avoir mis au point un smartphone sous Windows… en 2002 !

Le HTC Canary, précurseur des smartphones modernes

À l’époque, le marché des smartphones n’était encore qu’au stade embryonnaire et seul Microsoft avait l’ambition de s’y imposer réellement. HTC s’illustrait de son côté davantage dans le milieu des notebooks, et ce depuis la création du groupe en 1997.

La firme s’est alors alliée avec Microsoft pour la sortie en octobre 2002 d’un appareil commun qui avait été qualifié de « plateforme software de téléphonie mobile révolutionnaire ». Appelé en interne Windows Mobile 2002, il avait été à l’époque développé conjointement par HTC, Samsung, Sendo et Compal, mais ne fut au final commercialisé que par la première.

HTC_CANARY_SPV

Le smartphone en question, le HTC Canary, est finalement sorti non seulement en Chine, mais aussi en Europe grâce à un partenariat avec Orange sous le nom d’Orange SPV. Certes ses caractéristiques n’ont aujourd’hui plus rien d’impressionnant : écran de 2.2 pouces pour une résolution de 176 x 220 pixels à 65.000 couleurs, un processeur à 132 MHz, 16 Mo de mémoire vive, 32 Mo de mémoire interne (mais avec un port pour carte SD) et une batterie de 1000 mAh.

Il n’en demeure pas moins que le HTC Canary et ses successeurs (la gamme s’est arrêtée en 2007) ont ouvert la voie à ce que sont les smartphones aujourd’hui. En ouvrant le téléphone à l’utilisation d’applications Windows comme Outlook, Internet Explorer et Media Player, ils confirment la réputation de précurseur de HTC dans le domaine.

Mais les maîtres sont souvent, hélas, dépassés par les élèves, comme on peut le voir dans le cas de HTC, exclu du top 10 des constructeurs mondiaux par le chinois Xiaomi.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !