HTC One : pourquoi le modèle international n’a pas de slot SD ?

Maj. le 26 juillet 2018 à 14 h 16 min

Assez spectaculaire, aussi bien au niveau de sa conception que de ses performances en tout cas suffisamment pour que HTC ait décidé de tout miser sur lui dans l’espoir de remonter la pente, financièrement parlant, le HTC One manque d’un élément essentiel : un slot SD. Pourtant compte tenu de l’excellence de l’appareil qui arbore fièrement une superbe coque unibody composée d’aluminium, on se demande pourquoi HTC n’y a pas pensé et il apparait que ce serait, tout simplement, faute de place.

Si le HTC One ne propose pas de slot SD, c’est en raison d’un manque de place

Bien évidemment, cette excuse serait recevable si la version chinoise du smartphone, aperçue il y a quelques mois, n’embarquait pas, pour sa part un emplacement permettant d’étendre la mémoire par l’ajout d’une carte micro SD. Par ailleurs, non content de disposer d’un slot SD, le HTC One chinois propose également un double emplacement SIM. Bien sûr au détriment de l’aspect monocoque de l’appareil, celui-ci présentant une face arrière amovible. Toutefois, on ne peut pas dire que son design s’en retrouve défiguré, pour autant.

Alors pour quelle fichue raison, le HTC One n’embarque pas de slot SD ? Il semblerait que cette question trouve un premier élément de réponse dans une récente déclaration de Jeff Gordon :

« La version chinoise de l’appareil ayant été conçue spécifiquement pour les bandes radio locales, nous disposons de plus d’espace à l’intérieur de l’appareil auquel nous avons, par conséquent intégré un emplacement d’extension de mémoire. Malheureusement, la version internationale du smartphone ne dispose pas d’un tel espace. »

 HTC One : pourquoi le modèle international n'a pas de slot SD ?

La raison pour laquelle le dernier smartphone phare du constructeur taïwanais ne permet pas à l’utilisateur d’étendre la mémoire est donc due à la présence 3G et 4G LTE.  Des propos qui, bien évidemment n’ont rien de rassurant mais restent un motif valable. D’un autre côté le design du smartphone n’aurait spécialement souffert si celui-ci avait affiché 1 millimètre d’épaisseur de plus.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…