Google va-t-il dénoncer le leaker de la bande-annonce d’Avengers à Marvel ?

Maj. le 29 novembre 2014 à 2 h 14 min

Google va vraisemblablement livrer à Marvel l’identité du pirate à l’origine de la fuite de la bande-annonce du prochain Avengers, selon une décision de justice obligeant le géant à s’exécuter le 18 novembre.

google denonce marvel justice

Le mois dernier, la bande annonce du prochain Avengers : l’ère d’Ultron, sortait avec un peu d’avance et sans le contrôle de Marvel. Le film étant très attendu et visant une communauté particulièrement présente sur le web, la bande-annonce officieuse a très vite fait le tour du web, et l’éditeur a du réagir en urgence.

La première réaction de Marvel a donc été de diffuser officiellement la bande-annonce pour reprendre le contrôle de la situation, en affichant une certaine bonne humeur face à la fuite, blâmant H.Y.D.R.A. dans un tweet, l’organisation terroriste de l’univers Marvel.

Mais malgré cette ambiance légère manifeste, la société a bien plus mal réagi qu’il n’y est paru, et derrière ce charmant tweet, un juge a été saisi mardi pour fournir un subponea à l’attention de Google, c’est-à-dire une obligation de comparaitre devant un tribunal pour fournir les informations concernant le leaker de la bande-annonce. Mercredi, le subpoena a été accordé et John Gazelle doit trembler.

John Gazelle, c’est le pseudo du leaker. Lors de son enquête, Marvel a pu prouver qu’à l’origine du post sur Youtube, il y a eu un stockage de la vidéo sur Drive, au nom de Gazelle, donc. Partant de là, Google possède évidemment l’IP derrière le compte. C’est donc le 18 de ce mois que le géant devra se présenter à la cour, muni de l’information réclamée.

google delation justice avengers

En août, Google expliquait sa surveillance de Gmail après avoir dénoncé un pédophile aux forces de l’ordre. Le géant expliquait alors qu’aucune autre information que celles concernant la pédophilie ne serait donnée à la police, même si celle-ci concernait d’autres activités criminelles.

Pourtant, il s’agit aujourd’hui d’une décision de justice, et si Google a promis de ne pas prendre l’initiative de la délation, il est probable que le Géant ait à s’incliner devant un ordre émis par un juge. Reste à savoir si le leaker, qui a l’heure actuel doit suivre frénétiquement les news concernant cette affaire, a pensé à poster la vidéo depuis un compte fraichement créé depuis cyber-café.

Ah oui, et voici la fameuse bande-annonce, version officielle, bien sûr. Et si vous vous inquiétez pour votre vie privée, découvrez dans quels cas la police peut fouiller nos smartphones.

 

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…