Google Street View : une aide précieuse pour les cambrioleurs d’après un député

Google Street View est un outil formidable qu’on utilise tous depuis son arrivée en France en 2008. Pourtant, il prête aussi à controverse. Pour le député Thierry Lazaro qui vient d’interpeller le Ministre de l’Intérieur à ce sujet, il pourrait non seulement constituer un danger pour notre vie privée mais également pour notre sécurité en aidant les cambrioleurs.

google street view

Google Street View qui dispose désormais de sa propre application Android permet de se promener virtuellement dans le monde entier. Un outil très pratique lorsqu’on souhaite faire des repérages avant de visiter un lieu. Notez que les images sont capturées à l’aide des fameuses Google Car et pour le député Thierry Lazaro qui vient de publier une question au Journal Officiel ce matin à l’attention du Ministre de l’Intérieur, ce sont justement les moyens employés par Google qui posent problème.

« Ces techniques permettent de collecter des informations et des images qui peuvent être de nature à constituer d’une part, des atteintes à la vie privée et d’autre part, des sources d’information pour des personnes animées de mauvaises intentions. »

Si théoriquement, l’outil ne représente pas un danger concret pour la vie privée de l’utilisateur, Google prenant soin de flouter les visages des passants et les plaques d’immatriculation des voitures, ce n’est pas toujours aussi évident. Google a d’ailleurs été condamné à trois reprises, en France, en Allemagne et aux Etats Unis pour violation de la vie privée par le biais de Street View. Il avait en effet été établi que les voitures prenaient des photos des passants sans autorisation pour les utiliser sur le service en ligne.

Notez que ce n’est pas la première fois que ce problème de sécurité est soulevé. Néanmoins, en 2010, la Place Beauvau avait estimé que le risque inhérent aux cambriolages était limité du fait que les photos ne sont pas diffusées sur le service en temps réel. En outre, en plus du floutage automatique opéré par Google sur les visages et les plaques d’immatriculation, l’utilisateur peut également demander à faire flouter intégralement son corps, son véhicule ou son domicile.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…

Pourquoi il ne faut pas mettre sa date d’anniversaire sur internet

Une date d’anniversaire peut sembler être une information publique. Les dates d’anniversaire sont pourtant utilisées dans de nombreux services du web et peuvent être mises à parti par des pirates pour accéder à des informations sensibles comme votre compte en…

Reconnaissance faciale : la liste des smartphones vraiment sécurisés

La reconnaissance faciale se démocratise sur les smartphones. Pourtant, la technologie qu’il y a derrière n’est pas toujours suffisamment sécurisée. L’association de consommateur néerlandaise Consumentenbond dresse la liste des smartphones que l’on peut duper avec une simple photo, et ceux…

Comment mieux choisir ses mots de passe

La gestion des mots de passe est une vraie galère aujourd’hui. Nous avons des dizaines de comptes, difficile de se souvenir de tous les identifiants. Sans compter qu’il faut des mots de passe sécurisés et variés. Mais alors comment bien choisir ? On vous dit tout.

La France va payer des hackers afin de renforcer sa cyberdéfense

La France veut renforcer sa cyberdéfense. La ministre des Armées Florence Parly a annoncé l’arrivée d’un programme récompensant financièrement les hackers qui trouvent des failles de sécurité dans ses systèmes. Et pousse les industriels à suivre le pas.  Afin de…