Google réclame 2.6 milliards de dollars à Uber pour vol de brevets

Maj. le 16 janvier 2019 à 11 h 32 min

Google, par sa filiale Waymo dédiée aux voitures autonomes, réclame désormais 2.6 milliards de dollars à Uber qu’il accuse d’être en violation de brevets. L’affaire repose sur le départ d’un ingénieur de Google, Anthony Levandowski, de Google pour créer sa propre start-up rachetée ensuite par Uber. La justice décidera du viol ou non de ces brevets.

uber france perquisition surprise musclee tentative intimidation

Avec l’intégration toujours plus profondes des smartphones dans notre société, il est naturel que certains services très disruptifs viennent déranger les sociétés bien établies jusque là. Uber, le service de « taxi entre personnes », a été l’un des plus décriés.

Entre la rage des taxis et son principe de recrutement et de rémunération plus que décrié, Uber est régulièrement dans les unes des journaux. Dernièrement, il lui aura fallu changer de CEO pour retrouver face après les propos plus que gênants de son ancien président. Pourtant, le nouvel appointé se prend déjà une nouvelle affaire.

Uber visé par Google pour violation de brevets

Les avocats de la firme ont en effet dévoilé que Waymo, filiale d’Alphabet dédiée aux voitures autonome et anciennement nommée Google Car, lui réclamait 2.6 milliards de dollars de réparations au titre du vol supposé de ses brevets sur les voitures autonomes.

Au coeur de cette accusation est Anthony Levandowski. C’est le fondateur de la start-up 510 Systems, qui aura créé le fameux capteur lidar sur lequel se repose toute l’industrie désormais. Embauché par Google, il quitte l’entreprise en 2016 pour créer une autre start-up dédiée aux camions autonomes qui sera rachetée par la suite par Uber.

L’homme, désormais au sein de la firme de VTC, est accusé par Google d’avoir emporté avec lui 10 go de données confidentielles qu’il aurait utilisé par la suite au sein de ses autres entreprises. Si Uber a depuis licencié Anthony Levandowski, la procédure judiciaire continue alors qu’Uber tente de pénétrer le marché des voitures autonomes, vu comme la prochaine grande étape du groupe.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla : Chromium devient le navigateur des voitures électriques

Lentement mais surement Chromium s’établit comme le noyau universel des navigateurs web. Bientôt, les voitures électriques de Tesla vont entrer dans les rangs. Le navigateur installé sur l’ordinateur de bord est en effet l’un des points les plus négligés de…

Tesla : pourquoi Elon Musk risque de devoir fermer son compte Twitter

Des actionnaires Tesla veulent forcer Elon Musk à fermer son compte Twitter. D’après une plainte, ses tweets ont un impact négatif sur le cours en bourse de l’entreprise. En postant des informations erronées sur Twitter, Musk a aussi violé l’accord passé avec…

Tesla Model Y : première image teaser du SUV électrique

La Tesla Model Y, le nouveau SUV électrique de la marque, se dévoile dans une première photo teaser. Attendu pour le 14 mars 2019, le véhicule s’annonce très semblable à la Tesla Model 3. Découvrez les dernières informations disponibles sur le nouveau modèle de…

Pourquoi Tesla augmente le prix de ses voitures électriques

Tesla vient d’annoncer une hausse générale du prix de ses voitures électriques partout dans le monde. La firme d’Elon Musk renonce en effet à son projet du tout en ligne. En conséquence, le constructeur fermera moins de boutiques physiques que prévu, ce qui…

Amazon prépare ses propres voitures électriques et autonomes

Amazon qui est déjà présent dans beaucoup de secteurs jette son dévolu sur le marché des voitures électriques et autonomes. Le géant du web vient de débaucher un haut dirigeant du groupe General Motors, l’un des trois plus grands constructeurs…