Google réclame 2.6 milliards de dollars à Uber pour vol de brevets

Maj. le 16 janvier 2019 à 11 h 32 min

Google, par sa filiale Waymo dédiée aux voitures autonomes, réclame désormais 2.6 milliards de dollars à Uber qu’il accuse d’être en violation de brevets. L’affaire repose sur le départ d’un ingénieur de Google, Anthony Levandowski, de Google pour créer sa propre start-up rachetée ensuite par Uber. La justice décidera du viol ou non de ces brevets.

uber france perquisition surprise musclee tentative intimidation

Avec l’intégration toujours plus profondes des smartphones dans notre société, il est naturel que certains services très disruptifs viennent déranger les sociétés bien établies jusque là. Uber, le service de « taxi entre personnes », a été l’un des plus décriés.

Entre la rage des taxis et son principe de recrutement et de rémunération plus que décrié, Uber est régulièrement dans les unes des journaux. Dernièrement, il lui aura fallu changer de CEO pour retrouver face après les propos plus que gênants de son ancien président. Pourtant, le nouvel appointé se prend déjà une nouvelle affaire.

Uber visé par Google pour violation de brevets

Les avocats de la firme ont en effet dévoilé que Waymo, filiale d’Alphabet dédiée aux voitures autonome et anciennement nommée Google Car, lui réclamait 2.6 milliards de dollars de réparations au titre du vol supposé de ses brevets sur les voitures autonomes.

Au coeur de cette accusation est Anthony Levandowski. C’est le fondateur de la start-up 510 Systems, qui aura créé le fameux capteur lidar sur lequel se repose toute l’industrie désormais. Embauché par Google, il quitte l’entreprise en 2016 pour créer une autre start-up dédiée aux camions autonomes qui sera rachetée par la suite par Uber.

L’homme, désormais au sein de la firme de VTC, est accusé par Google d’avoir emporté avec lui 10 go de données confidentielles qu’il aurait utilisé par la suite au sein de ses autres entreprises. Si Uber a depuis licencié Anthony Levandowski, la procédure judiciaire continue alors qu’Uber tente de pénétrer le marché des voitures autonomes, vu comme la prochaine grande étape du groupe.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Tesla annonce un mode chien sur ses voitures électriques

Les voitures électriques Tesla vont avoir droit à un « mode chien », devant permettre d’activer la climatisation automatiquement si le système détecte la présence d’un animal dans l’habitacle et qu’il fait trop chaud. Un « mode Sentinelle » pour protéger les véhicules devrait…

Tesla Model 3 : pourquoi l’Autopilot est désactivé en Europe

La Tesla Model 3 est enfin arrivée en Europe ! Les premières livraisons viennent tout juste d’être honorées, mais sans un petit problème : l’Autopilot ne fonctionne pas sur les voitures électriques européennes du groupe, même pour les utilisateurs qui…

Waze : la police de New York demande à Google de ne plus afficher les contrôles

Le NYPD (New York Police Departement) a demandé à Waze, l’application de navigation GPS rachetée par Google, de ne plus afficher la géolocalisation des contrôles policiers. D’après les forces de police, cette fonctionnalité est tout simplement irresponsable. Google n’a pas tardé à répondre à la requête…

Les Tesla et voitures électriques paralysées par le froid

Les voitures électriques n’aiment pas le froid. Tesla Model 3, Nissan Leaf, Chevrolet Bolt, de nombreux modèles de véhicules souffrent des températures extrêmement basses qui frappent une partie des États-Unis. En cause notamment, des problèmes de batterie, mais aussi pour l’ouverture…