Pixel C et Android N : Google dévoile les prochaines améliorations

Maj. le 13 mars 2019 à 12 h 47 min

Alors que la tablette Pixel C vient d’arriver à la vente sur le Google Play Store, les premiers retours restent mitigés notamment au sujet de son prix trop élevé pour ce qu’elle est : une tablette hybride destinée à la productivité mais dépourvue des outils adéquats.

L’équipe derrière le dernier produit Google a tenu un AMA (Ask Me Anything) sur la plateforme Reddit et s’est ainsi entretenue une heure durant avec les internautes du monde entier. L’équipe représentant Google se composait du vice-président d’Android Hiroshi Lockheimer, le directeur des produits Andrew Bowers, le directeur UX pour Android et Chrome Glen Murphy, le chef de projet de la Google Pixel C Kevin Tom, les ingénieurs Puneet Kumar et Benson Leung.

La Google Pixel C, une sortie prématurée ?

La discussion a démarré sur les origines du nom Pixel C. Cette troisième lettre de l’alphabet signifie « Convertible », comme ça vous le saurez. À la question : pourquoi la faire fonctionner sous Android plutôt que sous ChromeOS, la réponse fut assez évidente : «…Pixel regroupe les périphériques conçus par Google alors que les Nexus mettent en avant nos partenaires concevant des produits sur lesquels nous conservons un regard ».

La tablette fait d’ores et déjà l’objet de critiques quant à l’absence de fonctionnalités attendues sur une tablette haut de gamme vendue à un prix aussi élevé. Ainsi, le double-tap pour sortir du mode veille ou encore l’activation vocale hotword pour OK Google font partie des grands absents. Leur non-inclusion a été justifiée par Kevin Tom clamant que le double-tap aurait trop influé sur l’autonomie. De plus, la tablette s’activera dès son ouverture lors qu’elle est connectée au clavier. OK Google sera quant à lui ajouté dans l’avenir.

En plus de OK Google, d’autres inclusions seront faites plus tard comme un DisplayPort compatible Type-C. En d’autres termes, faire l’acquisition de la Pixel C ne semble pas idéal dès aujourd’hui, les concepteurs eux-mêmes laissant entendre qu’elle serait bien plus fonctionnelle sous la future version système de Google, Android N.

Android N, déjà en préparation

C’est ainsi que la curiosité des internautes a été légèrement déviée vers des informations sur la prochaine version d’Android prévue pour une sortie à l’automne 2016.

Nous travaillons actuellement sur de nombreuses choses pour Android N que nous aurions aimé vous faire partager depuis longtemps déjà. Sans tout vous dévoiler, on peut déjà vous dire que le multi-fenêtre arrive bientôt ! – Andrew Bowers, Director of Hardware Consumers.

La Pixel C fonctionne avec un bootloader non verrouillé ce qui lui permet de fonctionner sous un système d’exploitation alternatif. Le firmware Coreboot est en Open Source et à l’instar des terminaux Nexus, la nouvelle tablette est également compatible AOSP. Les mises à jour devant l’atteindre sont sensées coïncider avec le calendrier des mises à jour sécurités d’Android.

Des applications Android optimisées pour tablettes

Les Internautes concernés ont tenu à mettre sur table les problèmes récurrents venant entraver l’utilisation d’applications Android sur tablette. L’équipe Google s’est empressée de répondre qu’elle se penchait actuellement sur la question :

Nous passons beaucoup de temps avec les développeurs afin d’améliorer les applications pour tablette (…) nous pensons qu’une des premières solutions à cela implique un bon matériel à la base (la Pixel C par exemple)  – Glen Murphy, Director of UX for Android & Chrome

Reste à voir maintenant si Android parviendra a écouler son stock de Pixel C. On se rappelle qu’une première tentative de lancement de tablettes 10 pouces, lancement soldé par un échec. Cette nouvelle version est attendue comme le renouveau de la gamme, mais les premiers retours d’analystes ne semblent pas aller dans le même sens.

Espérons qu’à l’instar du Chromebook Pixel face aux Asus Chromebook Flip et autres Dell Chromebook 13, la Pixel C parviendra à relancer un intérêt dans les tablettes 10 pouces et concurrencer les Galaxy Tab de Samsung.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : un bug de Google Assistant empêche l’écran de s’éteindre

Google Assistant sur Android est victime d’un bug. Quand l’assistant vocal perçoit le mot clef « Ok, Google », il garde parfois l’écran de votre smartphone indéfiniment allumé, rapportent des dizaines de témoignages. Sans intervention de la part des utilisateurs, l’assistant empêche l’écran du smartphone de s’éteindre. Ce bug est néfaste pour l’autonomie…

Phonandroid a besoin de votre avis

Et si vous nous en disiez un peu plus sur vous, vos idées et vos attentes ? Pour cela, Phonandroid participe à l’enquête NetObserver organisée par Harris Interactive pour l’année 2019. L’objectif de ce questionnaire est d’en apprendre un peu plus…

Android 10 : Google impose désormais sa propre navigation gestuelle

Google cherche à imposer sa propre navigation gestuelle sur tous les smartphones sous Android 10 au détriment des gestes proposés par la surcouche logicielle des constructeurs. Afin d’opter pour le mode de navigation développé par Samsung, OnePlus, Huawei et consorts,…

Android 10 : la liste des smartphones compatibles

Android 10 est désormais officiellement disponible. En plus des Pixel, de nombreux smartphones pourront installer la dernière version de l’OS mobile de Google. On fait le point sur les appareils confirmés par les constructeurs dans la liste ci-dessous.    Android 10…

Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro sera lancé en France au prix de 259 €

Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro sera bientôt disponible. Ses prix européens sont connus grâce des revendeurs qui n’ont visiblement pas respecté l’accord de non-divulgation. Le smartphone est annoncé au tarif de 259 € pour la version de base avec 6 Go…

Android : ces applications lampe torche du Play Store vous espionnent

Le Google Play Store abrite des applications de lampe torche au comportement douteux, nous apprend la société de sécurité Avast. Plusieurs dizaines d’applications espionnes requièrent un nombre impressionnant d’autorisations dont la grande majorité ne leur est pas nécessaire pour fonctionner….

Android : le malware Joker se cache dans ces 24 applications du Play Store

Android est la cible d’un nouveau malware. Baptisé « Joker », le logiciel malveillant est capable d’abonner les utilisateurs à des services payants à leur insu. D’après Aleksejs Kuprins, chercheur en sécurité informatique chez CSIS, le malware se cache dans 24 applications…