Google Pixel 2 et XL 2 : 6 raisons de les attendre avant de craquer

Maj. le 3 octobre 2017 à 21 h 58 min

Les Google Pixel 2 et Pixel XL 2 se préparent dans l’ombre. Pourtant, ils se font très vite voler la vedette par l’arrivée des Galaxy Note 8 et autres LG V30. Mais faut-il vraiment craquer de suite pour les derniers appareils de Samsung et LG, ou vaudrait-il mieux attendre de voir ce que Google a à nous proposer avant de mettre la main à la poche ? Voici de nombreuses raisons de faire de preuve de patience.

google pixel 2 coloris

La fin d’année est toujours une période intéressante sur le marché des smartphones, et pour cause : elle nous donne la seconde vague du haut de gamme, généralement plus portée sur les smartphones de grande taille.

Toutefois, elle signe aussi l’arrivée chaque année des smartphones directement créés sous l’égide de Google : les Pixel, nés des cendres de la gamme Nexus auparavant. Alors que les Google Pixel 2 et Pixel XL 2 approchent, avec peut-être même un troisième appareil, la question se pose : faut-il attendre ?

Après tout, les Galaxy Note 8 et LG V30 sont déjà sortis et fournissent déjà de très bonnes propositions sur le secteur. Mais c’est oublier quelques points que nous allons aborder aujourd’hui, qui pourraient vous convaincre de faire preuve de patience.

Les Google Pixel sont la véritable vision matérielle d’Android

N’oublions tout de même pas ce que sont les Google Pixel. Successeurs des téléphones de la gamme Nexus, ils en ont hérité les valeurs : fournir un téléphone représentant ce que le futur d’Android sera, pour que les développeurs puissent plus rapidement s’y adapter.

Arrivé à l’ère Pixel, et particulièrement avec les Pixel 2 en approche, cette volonté première a évolué au point désormais que Google veut fournir ce qu’il y a de mieux sur le marché. Mais cela n’empêche que cette identité persiste : ces téléphones sont les premiers sur les mises à jour, les premiers sur les changements d’architecture d’Android, et les premiers sur lesquels sont implémentées les évolutions matérielles sur lesquelles se baseront les technologies de demain.

La dénomination « Pixel » n’a finalement ajouté à cela qu’un changement de taille : une dimension esthétique à l’ensemble. Quand les Nexus pouvaient se contenter d’être parfois « brutes de décoffrage », les derniers appareils Google se doivent maintenant d’être aussi plaisants à regarder qu’à être utilisés. Si vous tenez à utiliser Android dans la forme matérielle imaginée par son développeur, ce sont les seuls téléphones à considérer.

Le Google Pixel XL 2 aura tout ce que vous cherchez

google pixel 2

On pourrait alors répondre : « c’est bien beau tout ça, mais le Galaxy Note 8 a un écran Infinity Display, le LG V30 est borderless, alors que Google ne fait que des téléphones très basiques à chaque fois ».

Alors oui, les premiers Google Pixel et Pixel XL étaient plus que simplistes dans la forme comme dans la fonction. Mais tout d’abord : si la simplicité était une tare, les iPhone ne se vendraient pas aussi bien. C’est au contraire une grande force de cette gamme : rendre Android aussi simple qu’iOS.

Et l’année 2016 était à bien des égards une année de transition pour cette nouvelle gamme, encore à cheval entre Nexus et ce que serait Pixel. Cette année, le Google Pixel XL 2 est développé en partenariat avec HTC, et offrira bien lui aussi un design borderless. Rappelons au passage que Google vient de racheter une partie de HTC pour ses futurs smartphones Pixel. Un signe on ne peut plus clair de la détermination du géant américain à s’imposer dans le hardware.

Et bien évidemment, nous n’avons aucun souci à nous faire du côté de la fiche technique : Snapdragon 835 et 4 go de RAM sont le grand minimum auquel nous pouvons nous attendre. Libéré des contraintes financières, Google peut désormais faire ce qu’il veut de ce point de vue.

Un troisième appareil Pixel pourrait même être présenté cette année, et serait une phablette selon les informations rapportées auparavant. Une chose est sûre : il y en aura pour tous les goûts.

Le Google Pixel 2 ne change rien, et c’est une chance

Là encore, on pourrait nous répondre que les premières images du Google Pixel 2, la version la plus basique du téléphone, ne changent rien à la formule et constituent donc une déception. Il est vrai que selon toute vraisemblance, le Pixel 2 « simple » est une nouvelle fois créé par HTC cette année, sur presque exactement le même modèle que l’année dernière.

A ceci près qu’il s’agit… d’une bonne nouvelle, en vérité. Les téléphones puissants dans un format compact de 5 pouces ou moins n’existent presque plus, et le Pixel a été salvateur sur ce terrain pour de nombreuses personnes. Quand bien même il s’agit de la mode, n’oubliez pas que le borderless n’est pas au goût de tout le monde, particulièrement en termes de prise en main.

Le Google Pixel 2 est à considérer en prenant en compte l’ensemble de la gamme. S’il existe bien 3 Google Pixel 2, alors c’est une chance de retrouver un format compact auprès d’un format borderless et d’une phablette. Sony le fait depuis des années, et ses versions Compact ont souvent été les plus populaires des 3.

Les Pixel 2 seront les iPhone d’Android, et c’est parfait

Les iPhone ont un avantage que n’a pas et n’aura jamais Android : la disponibilité immédiate des dernières versions de l’OS pour tous les appareils de la gamme sortis sous 2 ans. De par sa philosophie de libre modification, l’OS développé par Google ne pourra évidemment jamais lutter contre cela.

Toutefois, les téléphones qu’il crée directement représentent le meilleur des deux mondes : la possibilité de modifier comme bon nous semble notre système, tout comme la disponibilité immédiate de la moindre mise à jour.

Ajoutez à cela un caractère précis spécifique aux Pixel : le développeur y implémente toujours une petite surprise. Sundar Pichai l’a dit l’année dernière : la marque va désormais se permettre d’afficher sa propre vision de son écosystème.

Nous avons pu le voir par la sortie du Pixel Launcher l’année dernière, une nouvelle manière de considérer l’écran d’accueil d’Android. Nous avons également pu en profiter avec Google Assistant, qui fut temporairement exclusif avant d’apparaître sur les autres téléphones Android.

Bref, Google vous offre en avant-première ses meilleures idées, avant de les offrir à tous dans le plus pur respect de la mentalité de l’OS. Vous serez toujours le premier, sans avoir le besoin de vous sentir supérieur pour justifier votre achat puisque vous pourrez ensuite dire à vos amis « mais t’inquiètes, tu l’auras aussi à un moment ».

Le choix des Pixel 2 est aussi une question de sécurité

Google Pixel Launcher

Avec les Note 8 et autres V30 de ce monde, vous serez nécessairement condamnés à attendre que les développeurs adaptent la dernière version, comme il est coutume désormais. Mais un tel temps d’attente suppose aussi de rester sous une version du système sur laquelle des failles ont pu être découvertes.

Les patchs mensuels de sécurité pour Android ont eu beau endiguer ce phénomène, il n’empêche qu’eux aussi sortent légèrement en retard. Dans un monde où l’on paye de plus en plus avec son smartphone, et où l’on gère même ses comptes bancaires directement sur son téléphone, mieux vaut s’assurer de verrouiller à double tour ses appareils.

Patience est mère de toutes les vertus

LG V30 VS Galaxy Note 8

Avec un Galaxy Note 8 qui est vendu à un prix de départ de 1009 euros, et un LG V30 qui devrait être vendu autour des 900€, mieux vaudra attendre de connaître les prix des Google Pixel 2 et Pixel XL 2 avant de faire son choix. L’année dernière, ceux-ci tournaient aux alentours des 700-800€ tout de même. N’oubliez pas que la période de sortie de ces téléphones est propice à la patience : les fêtes de fin d’année approchant, mieux vaut souvent quoiqu’il arrive attendre de voir les offres spéciales qui peuvent tomber au cours des fêtes. Notamment durant le Black Friday fin novembre.

Aussi, plutôt que de se jeter immédiatement vers un appareil, n’oubliez surtout pas de considérer les Google Pixel 2. Cette année, leur sortie en France est plus que confirmée et le constructeur pourrait bien marquer le coup avec des bonus offerts pour l’occasion. Si ce n’est le stockage de vos photos sans perte sur Google Photos, on peut également s’attendre à un casque DayDream par exemple. Ou peut-être le Google Home Mini qui pointe le bout de son nez.

Les Pixel 2 ne seront peut-être pas les téléphones les plus clinquants qui soient. Mais si l’on se base sur l’expérience offerte par les Pixel l’année dernière, ils sont tout simplement les plus agréables à utiliser au quotidien et ceux dont on se lasse le moins rapidement. Peut-être est-ce vraiment là la marque des grands téléphones. Pour rappel, le Google Pixel 2 et son grand frère le Google Pixel XL 2 seront présentés le mardi 4 octobre  lors de la conférence Ask More de Google.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pourquoi Google va ressembler de plus en plus à Apple

Le lancement du Pixel 3 en France et dans davantage de pays à travers le monde est l’aboutissement d’un retour en force de Google dans le hardware. La firme est longtemps restée en retrait sur ce point préférant développer des services et…

Google+, Glass, Ara, Hangouts… 7 échecs cuisants que Google aimerait faire oublier

Google a connu un certain nombre d’échecs durant sa carrière voici une liste des plus gros bides qu’a connu l’entreprise ces dernières années. Cela concerne aussi bien ses produits et ses services liés au web que ses diverses incursions dans le domaine du hardware. La firme a connu un grand nombre de revers c’est le moment de faire un point.

eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…