Google peut récolter vos données chez des partenaires et les associer à votre compte

Maj. le 5 avril 2016 à 11 h 28 min

C’est une modification réalisée hier au niveau de sa politique de confidentialité qui a été passée au crible par nos confrères de Numerama. Si les clauses modifiées semblent à première vue ne pas changer grandement, un paragraphe vient tout de même ajouter une chappe de plomb autour de l’utilisation de nos données par la firme californienne.

Google regle confidentialite vie privee

Nous le savons, Google tient toute sa force de la récolte et de l’utilisation des données que l’on rend disponibles, chaque fois que nous surfons sur la toile ou que nous avons recours à un des services développés par la firme. Ces données sont exploitées afin de nous faciliter la vie car permettent aux services de mieux nous connaître et de mieux répondre à nos attentes.

Sur le papier, tout semble tendre vers notre confort, soit. Les anciennes règles de confidentialités déclaraient d’ailleurs au sujet de nos données :

Les informations que nous recueillons lorsque vous êtes connecté à Google peuvent être associées à votre compte Google.

Une affirmation somme toute évidente laissant entendre que les informations fournies ou recueillies par Google se cantonnaient à l’environnement Google et tout son parc d’applications et services, par exemple une information entrée dans Google Maps ou une donnée récoltée par un service tel que Google AdSense. Cependant, ce qui suit va peut-être vous donner envie de passer au moteur de recherche DuckDuckGo.

La mise à jour des règles de confidentialité vient bousculer cette limitation de la récolte de nos données :

Outre les informations vous concernant que nous obtenons par l’intermédiaire de nos partenaires, les données que nous recueillons lorsque vous êtes connecté à Google peuvent être associées à votre compte Google

Qui sont ces partenaires chez qui Google récolte des informations ? Cela n’est pas précisé. Toujours est-il que Google a désormais recours à des services tiers pour amasser de plus amples informations sur nos personnes et qu’il s’autorise à les associer ou non à nos comptes Google. Des pratiques qui ne risquent pas de plaire à la CNIL.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Fibre optique : on arrive enfin aux 5 millions d’abonnés FttH

La fibre optique continue de se développer progressivement en France. Symbole de cette croissance, la technologie FttH (de bout en bout, jusqu’à l’abonné) qui compte désormais près de 5 millions de clients (+ 1,5 millions en 2018) et représente plus…