Google Earth : un maire du Doubs utilise le service pour repérer les piscines non déclarées

Google Earth est devenu un outil de surveillance pour le maire de la commune de Thise, dans le Doubs. Il utilise le service afin de repérer toutes les piscines ou cabanes de jardins non déclarées et a déjà identifié 25 propriétaires qui ne sont pas dans les clous. 

google earth
Vue Google Earth de Thise

Le Parisien nous rapporte une anecdote insolite avec ce maire de la commune de Thise, dans le Doubs, qui est parti à la chasse aux piscine et aux cabanes illicites non déclarées en se servant de Google Maps. En examinant minutieusement les vues aériennes proposées par le service, il a réussi à mettre la main sur pas moins de vingt-cinq propriétaires qui n’avaient pas déclaré leur piscine, leur abri de jardin ou leur garage extérieur, explique le quotidien.

Google Earth utilisé par un maire pour identifier les piscines qui n’ont pas été déclarées

« En septembre, nous enverrons aux impôts les anomalies constatées », menace le maire. L’effet fut immédiat : près de la moitié des propriétaires concernés sont sortis de l’ombre et sont venus se mettre en règle. Pour le maire Alain Loriguet, passer par Google Earth pour identifier les fraudeurs a l’avantage d’être pratique et efficace. Il estime qu’il n’a pas pris les habitants en traître puisqu’une annonce avait été publiée via le bulletin municipal. Il prévenait alors que « des images satellites et des données relevées sur le terrain » allaient servir dans le but de débusquer les tricheurs.

« Les dotations aux communes ont baissé. Il est important de disposer des revenus auxquels nous avons droit pour nos finances », explique-t-il. Et comme Google Earth ne sert pas seulement qu’à traquer les piscines, nous vous proposons une sélection des 10 découvertes les plus insolites réalisées par l’intermédiaire de Google Earth. Entre mystère et incongruité.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…