Google ne collaborera finalement pas avec l’armée américaine pour créer des drones de guerre

 

Google met un terme à sa collaboration avec l’armée américaine concernant un projet impliquant des drones de guerre. De très nombreux employés de la société se sont mobilisés pour montrer leur incompréhension envers ce partenariat avec le Pentagone. En effet, la société loue ses compétences en matière d’intelligence artificielle et son infrastructure reposant sur le cloud pour aider les drones à identifier des cibles potentielles.

drone guerre google

Selon le blog Gizmodo, Google ne prolongera plus son contrat actuel liant le géant de la recherche au Pentagone. Google met au service de l’armée américaine des technologies reposant sur l’intelligence artificielle et ses infrastructures. La dirigeante de Google Cloud, Diane Greene a déclaré que : “le contrat actuel expire en 2019 et il n’y aura pas de nouveau contrat” à l’occasion d’une réunion avec les employés de la firme. C’est officiel désormais, Google ne sera plus associé au projet controversé en interne se nommant “Maven”.

Google décide de ne plus collaborer avec l’armée américaine dans son projet de drones de guerre

Le Pentagone veut que l’intelligence artificielle permette aux drones de décider qui il faut tuer sans avoir recours forcément à un opérateur humain. Le projet dans lequel est impliqué Google est censé permettre à l’armée américaine de profiter d’outils d’analyse d’image captée par les drones en temps réel pour identifier plus rapidement des objets ou cible potentielle grâce à l’expertise du géant de la recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle. Les employés furent nombreux à montrer leur mécontentement concernant l’engagement de Google dans ce projet puisqu’ils furent plus de 3000 employés à avoir signé une pétition.

De nombreux employés dont des chercheurs ont manifesté leur intention de démissionner si la firme ne changeait pas d’avis concernant son engagement avec le Pentagone. Les choses sont visiblement en train de rentrer dans l’ordre avec cette initiative du géant qui a dû faire face à un véritable malaise au sein de sa structure. Pour certains, l’intelligence artificielle de Google a de quoi être terrifiante, la société prévoit de dévoiler de nouveaux principes éthiques concernant son utilisation de l’IA dans les prochaines semaines.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
apple watch lidl
Lidl lance sa propre Apple Watch à 39,99€

Lidl cherche de nouveau à concurrencer Apple en lançant sa propre montre connectée à seulement 39,99€. Compatible avec les smartphones Android et iOS, cette « Apple Watch  » low cost se révèle tout de même bien moins fonctionnelle, en ne relevant que…

oppo enco x
Oppo lance les Enco X, des Airpods Pro à moins de 180 euros

Oppo dévoile ses nouveaux écouteurs sans fil, les Enco X. Pour seulement 179 euros, les écouteurs risquent bien de faire sensation en termes de performances sonores. Grâce à leur système de double haut-parleur, ils délivrent un son de haute qualité,…

amazon alexa prédire voulez
Amazon Echo : Alexa peut désormais prédire ce que vous allez lui demander

Amazon continue inlassablement d’améliorer Alexa, l’assistant vocal intégré aux enceintes Echo. Désormais, l’assistant intelligent est capable de prédire les souhaits de ses utilisateurs sur base des questions posées. Concrètement, l’intelligence artificielle cherche à deviner ce que vous pensez en utilisant…

google nest secure abandon
Google abandonne Nest Secure, le système d’alarme connecté

Google vient d’abandonner Nest Secure. Lancé en 2017, le système d’alarme connecté n’est plus disponible sur la boutique en ligne de la marque. Google ne produira plus de Nest Secure mais s’engage à fournir un support client aux utilisateurs actuels…

airpods lidl ufc que choisir
Les AirPods de Lidl sont une catastrophe, juge l’UFC-Que Choisir

Les « AirPods » développés par Lidl et Silvercrest viennent de passer sur le banc de test de l’UFC-Que Choisir. L’association de défense des consommateurs ne s’est pas montrée tendre avec les écouteurs sans fil low cost. Dans son test, l’UFC juge…