Google ne collaborera finalement pas avec l’armée américaine pour créer des drones de guerre

Google met un terme à sa collaboration avec l’armée américaine concernant un projet impliquant des drones de guerre. De très nombreux employés de la société se sont mobilisés pour montrer leur incompréhension envers ce partenariat avec le Pentagone. En effet, la société loue ses compétences en matière d’intelligence artificielle et son infrastructure reposant sur le cloud pour aider les drones à identifier des cibles potentielles.

drone guerre google

Selon le blog Gizmodo, Google ne prolongera plus son contrat actuel liant le géant de la recherche au Pentagone. Google met au service de l’armée américaine des technologies reposant sur l’intelligence artificielle et ses infrastructures. La dirigeante de Google Cloud, Diane Greene a déclaré que : “le contrat actuel expire en 2019 et il n’y aura pas de nouveau contrat” à l’occasion d’une réunion avec les employés de la firme. C’est officiel désormais, Google ne sera plus associé au projet controversé en interne se nommant “Maven”.

Google décide de ne plus collaborer avec l’armée américaine dans son projet de drones de guerre

Le Pentagone veut que l’intelligence artificielle permette aux drones de décider qui il faut tuer sans avoir recours forcément à un opérateur humain. Le projet dans lequel est impliqué Google est censé permettre à l’armée américaine de profiter d’outils d’analyse d’image captée par les drones en temps réel pour identifier plus rapidement des objets ou cible potentielle grâce à l’expertise du géant de la recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle. Les employés furent nombreux à montrer leur mécontentement concernant l’engagement de Google dans ce projet puisqu’ils furent plus de 3000 employés à avoir signé une pétition.

De nombreux employés dont des chercheurs ont manifesté leur intention de démissionner si la firme ne changeait pas d’avis concernant son engagement avec le Pentagone. Les choses sont visiblement en train de rentrer dans l’ordre avec cette initiative du géant qui a dû faire face à un véritable malaise au sein de sa structure. Pour certains, l’intelligence artificielle de Google a de quoi être terrifiante, la société prévoit de dévoiler de nouveaux principes éthiques concernant son utilisation de l’IA dans les prochaines semaines.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Ikea Trådfri : les prises connectées sont bientôt compatibles HomeKit !

Les prises connectées Ikea Trådfri seront bientôt compatibles avec HomeKit, l’écosystème domotique d’Apple. La firme suédoise déploie en ce moment une mise à jour à cet effet sur le marché américain. Dans quelques jours, elle sera proposée à tous les utilisateurs européens. On vous explique ce que…

Amazon s’attaque aux AirPods avec des écouteurs Alexa moins chers

Amazon prépare ses propres écouteurs sans fil connectés avec Alexa pour concurrencer les AirPods. Ces écouteurs true wireless auraient une meilleure qualité sonore et seraient vendus mois cher. Ils sont attendus pour le second semestre de 2019 d’après le magazine…

Pourquoi Amazon aimerait créer une sorte de robot Alexa humanoïde

Un ingénieur d’Amazon qui s’exprimait lors de la conférence EmTech Digital AI autour de l’intelligence artificielle explique qu’Alexa pourrait être beaucoup plus intelligente et utile si elle disposait d’un corps robotisé et de caméras lui permettant d’évoluer dans le monde…