Google, Apple, Microsoft et Mozilla s’unissent pour développer les navigateurs de demain

 

Les ingénieurs des quatre principaux acteurs figurant au devant de la scène des navigateurs web ont réuni leurs forces pour créer un bytecode baptisé WebAssembly (ou Wasm). Grâce à cette potentielle alternative au JavaScript, ils promettent des chargements de pages web jusqu'à 20 fois plus rapides que nos actuels.

Javascript WebAssembly Navigateurs

Avec le WebAssembly, les ingénieurs dont Brendn Eich, inventeur du langage JavaScript, ont cherché à développer un nouveau bytecode. Un bytecode car, si des améliorations en terme de temps de chargement ont été accomplies auparavant par le sous-langage JavaScript asm.js développé par Mozilla, ce sont les langages basés sur une machine virtuelle (.NET, Java) qui affichent tout de même de meilleures performances.

Ce dernier né consiste donc en un nouveau format de fichier binaire compilé côté serveur puis exécuté dans les navigateurs, qui se voient épargner la tâche d'analyse syntaxique et de compilations..En d'autres termes, WebAssembly permettra d'éviter les obstacles rencontrés par le JavaScript.

Pour un accès toujours plus rapide

De plus, le code bytecode est plus compact que le code source. Cela permettrait ainsi de gagner de précieuses poignées de secondes au niveau du temps de téléchargement et du volume de données. Il est à rappeler que Google avait auparavant essayé de répondre à ce problème avec Native Client tout comme Microsoft avec TypeScript ou encore Mozilla avec son asm.js.

Ici, WebAssembly pourrait donc faire office de point de ralliement entre les trois tentatives passées et apporterait plus de fonctionnalités et une rapidité de chargement plus importante, nos pages mettant en moyenne 5,9 secondes pour s'afficher. WebAssembly aura également l’avantage d'être plus portable.

Toujours en phase de développement, le bytecode WebAssembly n'en est qu'à ses balbutiements et devra sans aucun doute subir de multiples phases d'élaboration avant de se voir employé à grande échelle sur nos navigateurs web. Mais vu l'équipe formée autour de ce projet, les choses devraient arriver assez rapidement.

via

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
photo 1558961363 fa8fdf82db35
Google Chrome veut un web sans cookies dès cette année

Google veut la peau des cookies tiers sur Chrome. Cette technologie qui permet de faire de la publicité ciblée est depuis longtemps pointée du doigt pour son manque de respect de la vie privée des utilisateurs. Google veut faire évoluer…

google search
Google pourrait bloquer son moteur de recherche en Australie

Google et Facebook reprochent au gouvernement australien un projet de loi qui les forcerait à négocier une plus juste rémunération avec les médias. Le texte prévoit notamment qu’un arbitre indépendant fixe les montants que les plateformes devront payer si les…

yggtorrent
YggTorrent : le site pirate de téléchargement est en panne

Rien ne va plus du côté du site de téléchargement YggTorrent. Celui qui recense des dizaines de milliers de téléchargements, le plus souvent illégaux, est en panne depuis quelques heures. À moins que la panne ne soit finalement qu’une simple…

duckduckgo
DuckDuckGo bat un nouveau record et profite du scandale WhatsApp

100 millions de requêtes quotidiennes pour DuckDuckGo, un record pour le moteur de recherche respectueux de la vie privée qui a de plus en plus la cote. En pleine affaire WhatsApp, le moteur profite surtout de l’inquiétude des internautes à…

wifi 6
WiFi 6, WiFi 6E : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil. Mais à quoi correspond cette appellation exactement et à quoi correspond le WiFi 6E dont on parle également ? On vous propose d’en apprendre…