Google Actualités : l’Espagne veut taxer le service, Google la punit !

 

Il ne faut pas jouer les gros bras face à Google au risque d’être sévèrement puni. Voilà la leçon que vont devoir retenir les espagnols. Après le vote d’une loi visant à taxer les sites exploitant les liens et extraits d’autres sites, Google a décidé de fermer Google Actualités en Espagne. Ça leur apprendra…

Pour bien comprendre ce qu’il se passe sur la péninsule ibérique, voici un petit rappel des faits. Le gouvernement espagnol a voté il y a quelques temps maintenant une nouvelle taxe, ou plutôt une redevance baptisée Asociación de Editores de Diarios Españoles (Association des éditeurs de presse espagnols).

google actualités fermé espagne

Elle permet aux éditeurs de presse d’exiger le paiement d’une compensation financière à tous les services en ligne à partir du moment où ceux-ci publient sur Internet des liens ou extraits qui leur appartiennent. Pour faire court, tous les sites internet de type Google Actualités devront payer une compensation aux éditeurs.

Avant le vote de la loi, Google Espagne avait fait part de sa déception, estimant que Google Actualités permettait aux éditeurs d’augmenter leur trafic, donc leurs revenus, mais avait assuré qu’elle étudierait la question en espérant pouvoir continuer à aider les éditeurs sans perdre d’argent, et communiquerait ses nouvelles résolutions rapidement.

Comme Google ne fait pas d’argent (nous n’affichons pas de publicité sur le site) cette nouvelle approche n’est tout simplement pas viable. C’est donc avec une réelle tristesse qu’à partir du 16 décembre, nous retirerons les éditeurs espagnols de Google Actualités et fermerons ce service en Espagne – Richard Gingras, responsable de Google Actualités, Google Espagne –

Voilà où nous en étions restés avant l’approbation de cette redevance. Aujourd’hui, la loi est votée, et Google Espagne a donné une réponse au gouvernement espagnol. Et elle est pour le moins radicale. Google Espagne a tout simplement fait savoir que le géant américain allait retirer tous les éditeurs espagnols de Google Actualités et que le service serait fermé en Espagne.

Et l’américain ne plaisante pas puisqu’il programme son action le 16 décembre. Le plus drôle c’est que le gouvernement espagnol a baptisé cette loi « Canon AEDE ». Google a répondu à cet affront avec une bombe atomique. On sait ce qui attend la France si elle s'avise de taxer le géant américain.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • Capture
    Amazon : le paiement par empreintes digitales arrive dans les superettes

    Amazon vous permet désormais de payer grâce à votre empreinte digitale. Pour le moment, l’opération est limitée à un seul magasin dans la ville de Seattle. Si elle connait le succès, Amazon pourrait l’étendre, pourquoi pas jusqu’en Europe. Bientôt, il…

  • Huawei Biden
    Huawei se fait éjecter du top 5 des marques de smartphone, les ventes de Xiaomi explosent

    L’institut d’étude Strategy Analytics confirme la sortie de Xiaomi du Top 5 des constructeurs de smartphones. Une sortie qui profite à toutes les autres marques du Top 5. Xiaomi et Vivo en sont les grands gagnants, avec une augmentation de…

  • disque dur
    SSD, disques durs : cette cryptomonnaie en plein boom menace de provoquer des pénuries

    Les mineurs de cryptomonnaies pourraient de nouveau être à l’origine d’une pénurie de composants. Cette fois-ci, ce sont les SSD et HDD qui en seraient victimes. Une nouvelle cryptomonnaie, dénommée Chia, repose en effet sur l’espace de stockage disponible plutôt…

  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…