FreedomPop : le forfait gratuit pour les téléphones arrive en Europe !

Maj. le 19 février 2015 à 21 h 30 min

Jusqu’où s’arrêtera la course aux économies chez les opérateurs de téléphonie? Depuis des années, de forfaits low-cost en coups médiatiques, ces derniers s’affairent pour abaisser de plus en plus les barrières symboliques en matière de tarification. Et ce même au prix de limitations et autres clauses dont les clients ne tiennent pas toujours compte, aveuglés par le tout petit prix inscrit sur la facture.

La France est coutumière de ce genre d’opérations, notamment chez Free Mobile, adepte des campagnes de promotion agressives par le passé. On pense immédiatement au fameux forfait à deux euros (et même gratuit pour les détenteurs de Freebox) ou aux multiples ventes flash sur Internet, la plus récente pour un forfait illimité à 3,99 euros.

FreedomPop

Mais Xavier Niel pourrait avoir trouvé à qui parler. En effet, l’opérateur de réseau virtuel mobile américain FreedomPop, qui compte 250.000 abonnés américains, vient d’annoncer son arrivée en Europe dans les prochaines semaines. Il devrait par la même occasion proposer le même catalogue d’offres aux États-Unis. Un catalogue qui se distingue par la présence d’un forfait gratuit.

Trois heures d’appel et 500 SMS gratuits par mois

Ce forfait de base comprend 200 minutes d’appels, 500 SMS et 500 Mo de données par mois, le tout pour zéro euro. Il sera évidemment complété par des options payantes, dont le détail n’a pas encore été dévoilé. Un forfait payant est également à l’étude selon Stephen Stokols, PDG de la compagnie : « Le prix de l’abonnement sera compétitif, même s’il n’a pas encore été fixé ».

Les tarifs d’itinérance ont également considérés et devraient être eux aussi avantageux pour les pays concernés par l’implantation de l’opérateur, du moins jusqu’à la suppression des frais d’itinérance en Europe en décembre 2015.

L’arrivée de FreedomPop en Europe passera par la Belgique dans un premier temps, mais devrait s’étendre par la suite à plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne, et bien entendu la France. Le MVNO devra nouer des partenariats pour pouvoir allouer de la bande passante, comme c’est le cas aux États-Unis avec Sprint ou dans le plat pays avec Belgium’s Base, troisième opérateur national.

On notera également que contrairement à son pays d’origine, FreedomPop ne vendra pas de téléphones en plus de ses forfaits gratuits et ne mettra à disposition que des cartes SIM.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

ADSL : Stéphane Richard plaide pour une augmentation du prix

Les prix de l’ADSL seraient trop bas selon le PDG d’Orange Stephane Richard, très critiqué sur la qualité de son réseau cuivre. Dans une interview au Figaro, il annonce le renforcement des ressources allouées à la maintenance du réseau, mais…