Free propose 5 milliards pour Bouygues qui veut faire monter les enchères ! (MàJ)

Maj. le 9 mars 2015 à 16 h 48 min

[Mise à Jour]

Et si Free était finalement le grand gagnant après le rachat de SFR par Numericable ? Nous vous annoncions dès hier que Bouygues envisage de vendre sa filiale télécoms et que l’opérateur de Xavier Niel est intéressé. De nombreuses rumeurs font état de négociations entre le directeur général d’Iliad et le PDG de Bouygues Telecom. Free proposerait 5 milliards d’euros alors que Bouygues en réclamerait 8. On apprend aujourd’hui que l’opérateur de Martin Bouygues serait également entré en négociations avec l’opérateur espagnol Telefonica.

free met le turbo sur la 4G

L’objectif ? Trouver un nouveau partenaire en cas d’échec des négociations avec Free ou tout simplement faire monter les enchères en espérant une offre revue à la hausse de la part d’Iliad (maison-mère de Free). Si une telle transaction venait à avoir lieu, Free serait alors en position de force face à une nouvelle entité très endettée et vulnérable.

Afin d’être tout à fait complet, notons qu’un proche de Xavier Niel a déclaré à propos de Free : « Nous poursuivons notre route seuls et heureux », une manière de démentir les négociations. Que ce soit Telefonica ou Free, Bouygues chercherait bien à se faire racheter. Qu’en pensez-vous ? Voyez-vous cela d’un bon oeil ? Qui de Free ou Telefonica emportera la mise ? Partagez votre opinion à travers les commentaires !


 

A moins de vivre sur une autre planète, il était difficile d’échapper aux péripéties concernant le rachat de SFR qui ont émaillé ces dernières semaines, un rachat de SFR qui s’est terminé ce weekend (Vivendi vend finalement SFR à Numericable pour 17 milliards d’euros). Cela va sans dire mais cette transaction ne sera pas sans conséquences. L’une d’entre elles pourrait être le rapprochement entre Free et Bouygues Telecom.

bouygues telecom rachat sfr numericable trois operateurs

Free aurait proposé 5 milliards d’euros pour Bouygues Telecom, celui-ci en demanderait 8

Après de multiples négociations et rebondissements, c’est bien Numericable et Altice (sa maison-mère) qui ont emporté la mise concernant SFR et ce, malgré les dernières tentatives de Bouygues Telecom. Si le marché des opérateurs n’en sera pas bouleversé dans un premier temps, Bouygues Telecom se retrouve dans une situation inconfortable et doit désormais réfléchir à la suite à donner.

Ironie de l’histoire, Bouygues Telecom se retrouve lié à la nouvelle entité Numericable-SFR par de nombreux accords, dont l’accord de mutualisation entre SFR et Bouygues Telecom qui a eu lieu en début d’année. Ce futur partenariat entre Bouygues et Numericable ne serait pas du gout de Martin Bouygues qui serait d’ores et déjà à la recherche d’alliés. Notons qu’un premier accord avait été signé entre Bouygues et Free, accord qui concernait le rachat d’une partie du réseau de Bouygues (15 000 antennes) par Free en cas de rachat de SFR par Bouygues.

Cet accord, qui ne sera pas validé, pourrait en appeler d’autres. En effet, de nombreuses rumeurs ont fait état d’un rapprochement entre Bouygues et Iliad (maison mère de Free) ce weekend. Free aurait d’ailleurs proposé 5 milliards d’euros pour racheter non seulement son réseau mobile mais également son portefeuille client, alors que celui-ci en demanderait 8. Les deux opérateurs ont par ailleurs démenti. Cependant, un accord entre Bouygues et son ennemi de toujours est plus que plausible. Dites nous ce que vous en pensez à travers les commentaires. Free doit-il racheter Bouygues ? Serait-ce bénéfique pour le consommateur ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

ADSL : Stéphane Richard plaide pour une augmentation du prix

Les prix de l’ADSL seraient trop bas selon le PDG d’Orange Stephane Richard, très critiqué sur la qualité de son réseau cuivre. Dans une interview au Figaro, il annonce le renforcement des ressources allouées à la maintenance du réseau, mais…