Free Mobile a écrasé ses concurrents en 2015 et recruté 1,6 millions d’abonnés !

Maj. le 12 mars 2018 à 21 h 33 min

Le groupe Iliad vient d’annoncer ses résultats pour l’année 2015. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Free a tout explosé l’année dernière tant sur le marché du fixe que sur celui du mobile en augmentant son nombre d’abonnés. Explications.

free mobile anniversaire 4 ans

Le groupe Iliad, maison mère de Free, a donc annoncé un chiffre d’affaires de 4,41 milliards d’euros, soit une hausse de 5,9% par rapport à 2014. Dans la téléphonie, ses ventes ont atteint 1,83 milliard d’euros soit une hausse de 13,3% !

Au total, Iliad a enregistré un bénéfice net de 335 millions d’euros. Ce chiffre représente une hausse de 20,3% par rapport à 2014. Notons que l’opérateur parvient à dégager de tels bénéfices alors que le revenu moyen par abonné a baissé. Il est passé de 35,10 euros par mois par abonné à 34,50 euros. Cela signifie donc que le groupe a recruté beaucoup d’abonnés.

Free Mobile recrute 1,6 millions d’abonnés en 2015

Si Iliad affiche des résultats toujours aussi insolents, c’est parce qu’il a réussi à trouver la formule pour ramener les abonnés chez Free et Free Mobile. Dans la branche mobile, Free Mobile a su séduire 1,6 millions de nouveaux abonnés en 2015. Au total Free Mobile représente un parc de 11,68 millions d’abonnés. Une sacrée prouesse en si peu de temps.

free mobile offre anciens abonnes

Il faut dire que le quatrième opérateur a trouvé les ingrédients pour séduire les utilisateurs. Il a d’abord organisé deux ventes privées en 2015 qui permettaient de profiter de son forfait 50 Go pour moins de 4 euros par mois. A chaque vente privée c’est le carton plein. Les chiffres en attestent.

L’autre point important, c’est le travail fait sur son réseau. La conquête de nouveaux clients n’a été possible que parce que Free a accéléré sur la 4G notamment.

Il s’agit d’une année de forte conquête, avec deux millions de nouveaux abonnés sur le fixe et le mobile, une ré-accélération de la croissance sur le fixe et une consommation de la 4G très forte à 3,2 gigaoctets en moyenne (par mois, NDLR). Nous avions été critiqués sur le réseau 4G, nous démontrons aujourd’hui le contraire. – Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad –

Free : 270 000 abonnés en plus pour l’offre fixe

Sur l’offre fixe, Free a également continué de progresser. Le fournisseur d’accès à internet a enregistré une hausse de 270 000 abonnés en 2015 et franchit la barre des 6 millions pour atteindre 6,14 millions d’abonnés. 200 000 abonnés profitent du très haut débit en fibre.

Là encore, les différentes ventes privées notamment sur la Freebox Crystal, ont permis à Free de récupérer un grand nombre d’abonnés. Mais pas seulement. C’est surtout la sortie de la Freebox Mini 4K qui semble avoir redonné un élan à Free.

free-mobile-debits

L’annonce de la box nouvelle génération, la première à intégrer Android TV, a fait couler beaucoup d’encre. Son succès a été rapide et beaucoup d’abonnés se sont laissés convaincre par cette nouvelle box. Free a historiquement été premier sur la technologie des box, il l’a prouvé encore une fois en 2015 et ça a payé.

2016 année des investissements ?

En 2015, Free a déjà accéléré sur les investissements. Au 31 Décembre 2015, le groupe avait déployé plus de 5600 sites 4G et raccordé 2,5 millions de foyers à la fibre. Mais le groupe ne compte pas s’arrêter en va accélérer dès 2016.

Ainsi, il prévoit le déploiement de 1500 nouveaux site 4G en 2016 grâce notamment à la bande de fréquence 800 MHz. En effet, Free Mobile va enfin pouvoir l’utiliser et profiter d’une meilleure couverture.

Sur le très haut débit, le groupe compte également tirer son épingle du jeu. Aujourd’hui la fibre est un vrai enjeu pour les opérateurs et Free l’a bien compris. Ainsi, il prévoit de raccorder pas moins de 9 millions de foyers d’ici fin 2018.

Maxime Lombardini s’est bien évidemment félicité des résultats du groupe mais explique qu’il va poursuivre les efforts pour séduire encore plus d’abonnés.

(Nous allons poursuivre notre) succès commercial sur l’année 2016, avec nos offres qui sont bien positionnées. Ce sera également de gros investissements, tant sur le fixe que sur le mobile, avec nos nouvelles fréquences. En terme de rentabilité, notre objectif est d’atteindre les 40% de marge d’ici à la fin de la décennie, avec une croissance linéaire. – Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad –

Le message de Free est donc clair et les concurrents ont de quoi s’inquiéter. D’autant que cette année un évènement important se prépare sur le marché des télécoms : le mariage entre Bouygues Telecom et Orange. Et selon les experts, ce rachat ne pourra se faire sans l’accord des autres opérateurs.

Il impliquerait un retour à trois opérateurs ce qui permettrait à chaque opérateur de récupérer une plus grosse part du gâteau. Et à ce petit jeu, Free pourrait bien créer la surprise. Car en cas de rachat de Bouygues Telecom par Orange, le quatrième opérateur pourrait récupérer une partie du réseau 4G de Bouygues qui figure parmi les meilleurs. Dans cette opération de mariage, selon les experts, le grand gagnant finalement, ce serait Free.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !