Frais roaming : la fin des frais d’itinérance en Europe est repoussée à 2018, au mieux !

Maj. le 10 avril 2016 à 20 h 24 min

Éternelle arlésienne de la téléphonie mobile, la fin des frais d’itinérance en Europe vient de subir un nouveau revers. Non-seulement elle serait renvoyée aux calendes grecques, avec un nouvel examen au milieu de 2018 au mieux, tandis que les pays membres étudieraient un autre système à mi-chemin entre le roaming et une solution acceptable pour le consommateur.

Sans cesse repoussée (initialement prévu en 2015), l’examen des frais d’itinérance sur le territoire européen est en phase d’être à nouveau repoussé. En cause, le Conseil européen (Chefs d’état et du gouvernement) qui use de tout son poids pour un report de toute la procédure. On a ainsi la désagréable impression qu’en haut de l’échelle, personne ne souhaite évoluer dans le bon sens.

Le Roaming en Europe, nouvel examen en 2018
La fin des frais d’itinérance ? Rendez-vous en 2018 !

Pour éviter une énième déception parmi les consommateurs, les états membres sont à l’étude d’une alternative qui prendrait la forme d’une « allocation d’itinérance de base ». Un terme barbare qui signifie qu’il serait possible d’exploiter son forfait à l’étranger sans le moindre surcoût (tout comme en France donc) dans la limite d’une enveloppe pré-définie.

Imaginons qu’en France, vous disposer des appels, SMS et MMS en illimités ainsi que de 3 Go de 4G. Vous pourriez utiliser ce forfait à l’identique en Espagne selon les limites de l’enveloppe roaming prévue. Si vous dépassez celle-ci, alors vous seriez facturé d’un surcoût à l’image de ce qui se pratique aujourd’hui depuis de nombreuses années.

Notons que les fameux frais d’itinérance nouvelle version dont il est question serait néanmoins encore moins cher que ceux d’aujourd’hui car les frais de roaming baissent ponctuellement ces dernières années. Ces diminution du coût continueront encore progressivement à l’image de ce que nous connaissons déjà.

Notons que ce sujet est très sensible pour les opérateurs mobiles européens qui donnent l’impression d’user de tout leurs pouvoirs pour retarder un maximum cette évolution logique et incontournable pour tous les « citoyens européens ». Rendez-vous en 2018 !

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Combien Amazon paie d’impôts en France ? L’enquête de Capital

Combien Amazon paie d’impôts en France et qu’est-ce que cela représente par rapport au chiffre d’affaires et aux bénéfices de la firme ? Dans une enquête exclusive, le site Capital dévoile que le chiffre d’affaires impressionnant de la marque aboutit…

Pourquoi Google a payé 8,5 milliards d’euros à Apple en 2018

Google a dépensé 8,5 milliards d’euros pour la seule année 2018 afin que son moteur de recherche soit la solution par défaut présentée aux utilisateurs sur les appareils iOS, MacOS et exploitant Siri. Cela représente environ 20% des revenus d’Apple…

Pourquoi Apple devrait racheter Netflix

Apple devrait vraiment envisager de racheter Netflix, le leader incontesté de la VOD, assure des analystes financiers. Il s’agirait de la meilleure option stratégique pour la firme de Cupertino, qui profite d’une importante trésorerie. Explications.  JPMorgan Chase, célèbre banque d’affaires américaine, a…

Battlefield V fait un bide, Electronic Arts plonge en bourse

Battlefield V a enterré Electronic Art au dernier trimestre 2018. Les mauvaises ventes du FPS ont causé des résultats financiers décevants et le titre de EA a plongé de 17,5% en bourse. L’éditeur regrette ne pas s’être concentré sur l’aspect…

Apple accepte de payer 500 millions d’euros au fisc français

Apple et le fisc français ont signé un accord pour le paiement de 10 ans d’arriérés d’impôts. Après des mois de négociations, les deux entités se sont entendues sur un montant de 500 millions d’euros. L’année dernière, Amazon avait déjà…

Huawei menace de quitter les pays trop méfiants

Au cours d’une conférence qui se tenait en marge du Forum économique mondial, le président de Huawei a menacé que l’entreprise allait se retirer de ses partenariats dans les pays qui l’entravent. La firme réitère le rejet des accusations d’espionnage…