Flash Player : encore une faille 0-day menaçant vos ordinateurs

Maj. le 5 avril 2016 à 10 h 58 min

Ces derniers mois, Flash Player a subi les foudres de grands noms de l’informatique suite à de nombreuses vulnérabilités découvertes en plus des innombrables précédentes corrigées auparavant. Déjà alors, certaines institutions comme Facebook réclamaient l’abandon du plug-in Flash alors cet aveu issu de la société de développement Adobe ne risque pas d’arranger le sort de son Flash Player.

faille flash player fin de vie Facebook

Un rapport publié par la société Adobe a été publié mercredi et confirme la présence d’une faille critique au sein de la dernière version du Player mais aussi des précédentes. Celle-ci peut être employée « lors d’attaques limitées et ciblées ». Sont concernées les dernières versions,19.0.0.207 incluse mais également toutes les précédentes itérations sur Windows et Mac, Adobe Flash Player Extended Support Release pour l’intégralité des versions 18 ainsi que les versions pour Linux.

En plus des vulnérabilités 0-day employés par la Hacking Team, cette faille avait été décelée au cours de l’été par TrendMicro qui mettait alors au jour une attaque informatique de grande envergure orchestrée par le groupuscule Pawn Storm, pirates visant différents ministères des affaires étrangères à travers le monde ainsi que certains média.

Si cette attaque reposait principalement sur l’utilisation de malwares, des méthodes de phishing et exploitait une faille inhérente à Java (la première repérée depuis des années), le magazine spécialisé a par la suite découvert que les hackers s’appuyaient aussi sur une faille présente dans Flash Player.

Confirmée par Adobe, celui-ci a aussitôt assuré se mettre à l’élaboration d’un correctif. Initialement prévu pour une distribution au 16 octobre, ce patch devrait finalement être disponible vers le 19 du même mois. Reste que la plus sûre des solutions en attendant sa mise à jour consiste à désinstaller complètement le lecteur. Si la faille ne concerne pas directement la personne lambda mais principalement les hautes institutions, le principe d’action pourrait tout de même être repris par d’autres pirates et appliqués à une plus grande partie de la population. Prudence.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Voici le top 25 des pires mots de passe de 2018

Le top 25 des pires mots de passe de 2018 est disponible. Sans surprise, on retrouve des classiques déjà épinglés l’an dernier, comme 12345, password ou 123456789. Voici les mots de passe à ne surtout plus utiliser en 2019, par pitié.  Comme chaque année, SplashData, une firme spécialisée…