Facebook signe la fin des articles bidons pour lutter contre l’extrémisme

 

Depuis l’élection de Donald Trump en tant que président des Etats Unis, Facebook est particulièrement pointé du doigt pour avoir laissé les « fake news » prendre de l’ampleur sur son réseau. Aujourd’hui, le développeur annonce un changement primordial dans la mise en avant de ses articles, qui fera taire les articles jugés non fiables et indignes de confiance.

facebook incitation haine

De par l’omniprésence d’internet dans notre quotidien, le réseau est aujourd’hui au centre de débats sociologiques majeurs. Avec l’élection de Donald Trump en tant que président des Etats Unis, la question de l’influence des fausses informations qui y sont diffusées sur celle-ci se pose désormais.

Evidemment, les réseaux sociaux sont au centre de cette polémique. Et particulièrement Facebook, qui s’est engagé à faire le tri sur son réseau social. En conflit avec la presse et ses abonnés, le développeur ne cesse de multiplier les efforts pour s’améliorer.

En ce sens, l’entreprise a annoncé une refonte de son système « Tendance », qui met en avant les articles publiés sur son réseau. Auparavant basé sur le nombre de partages, celui-ci se basera désormais sur un algorithme bien différent.

En effet, les articles affichés dans cette sélection seront désormais triés selon les sujets les plus couverts par les sites journalistiques, garantissant une actualité factuelle pour lutter contre les sites extrémistes orientés. De même, tous les utilisateurs d’une région donnée verront la même liste d’articles, évitant le renfermement dans un courant de pensée unique.

Le titre choisi sera basé sur celui suscitant le plus d’interaction de la part de la communauté. L’algorithme est déjà en place, mais ne se verra pas en France avant longtemps puisque cet onglet « tendance » n’est pas disponible chez nous pour le moment au même titre que de nombreuses autres améliorations du fil d’actualité.

Il s’agit-là d’un bon pas en avant pour le réseau social, même si du chemin reste encore à faire. Techniquement parlant, l’application n’est pas non plus exempte de défaut puisque sa consommation de batterie est toujours incroyablement élevée : espérons que Facebook saura améliorer ces 2 aspects simultanément.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…