Facebook s’allie à la France pour lutter contre la haine sur le réseau social

Facebook et la France vont collaborer avec la création d’un groupe de travail composé d’employés de Facebook et d’experts français d’internet (Arcep, CSA…) dans le cadre de la lutte contre la haine sur le réseau social. Une première. Le gouvernement va pouvoir estimer si la firme de Mark Zuckerberg fait tous les efforts nécessaires en termes de modération. 

macron zuckerberg facebook france alliance haine réseau social

A l’occasion d’un discours au Forum sur la gouvernance de l’Internet tenu ce 12 novembre 2018, Emmanuel Macron a annoncé une collaboration entre Facebook et la France pour lutter ensemble contre la haine sur le réseau social. Un groupe de travail composé à moitié d’employés de Facebook et à moitié de représentants français sélectionnés par le secrétariat d’Etat au numérique et issus d’autorités et ministères français (Arcep, CSA…) va travailler ensemble dans ce but.

La France va observer la modération Facebook

« C’est une première. Et une démarche expérimentale très innovante, qui illustre la méthode coopérative que je prône », a fait savoir le président français, cité par Le Monde. Le partenariat a lieu sur une période de six mois, avec une possibilité laissée aux intermédiaires français d’accéder aux outils et aux méthodes de modération Facebook ainsi que d’interagir avec son personnel.

Une expérience pilote qui va permettre « d’attester ou non si l’entreprise est de bonne foi et fait les efforts nécessaires » dans sa lutte contre les propos et contenus haineux, explique l’Elysée. Les règles de modération de Facebook concernant la violence, le harcèlement ou la nudité sont nombreuses et les experts choisis auront le loisir de voir de plus près comment la firme de Mark Zuckerberg gère ce genre de cas au quotidien. Et forcément, il y a du boulot : Facebook a dépassé les 2 milliards d’utilisateurs actifs, une population difficile à garder sous contrôle.

« La meilleure façon de s’assurer qu’une régulation soit intelligente et efficace pour les gens est d’amener les gouvernements, les régulateurs et les entreprises à travailler ensemble, en apprenant les uns des autres et en explorant de nouvelles idées. Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement français pour son leadership dans cette approche de corégulation », a communiqué Facebook via Nick Clegg, vice-président des affaires globales. L’idée d’origine de ce projet a été soumise par Emmanuel Macron à Mark Zuckerberg lors de leur rencontre en mai 2018 à l’Elysée.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook peut carrément prédire tous vos déplacements !

Facebook est capable de deviner à quel endroit ses utilisateurs vont se rendre, révèle un brevet déposé par le réseau social. En utilisant votre géolocalisation, combinée à la liste des lieux où vous vous êtes déjà rendu, Facebook peut prédire…

Comment Facebook espionne les utilisateurs Android avec leur accord

Facebook est parvenu à trouver une astuce pour espionner incognito tous les appels et les messages des utilisateurs de smartphones Android. En contournant les réglementations sur les données personnelles, le réseau social a réussi à récolter pendant des années l’historique…