Facebook sait ce que vous écrivez, même quand vous ne publiez pas !

Maj. le 18 juin 2019 à 12 h 11 min

Il nous est tous arrivé de commencer à taper quelque chose sur Facebook et de finalement ne pas le publier, comme un commentaire par exemple. Une étude américaine sur laquelle c’est appuyé le site Slate rapporte que le plus grand réseau social du monde serait en mesure de connaître ses quelques lignes, même lorsque vous ne les postez pas. Si les preuves ne sont pas encore là, l’idée elle-même fait froid dans le dos.

facebook espion

Ces commentaires et statuts non publiés seraient récupérés par Facebook qui les considérerait comme de « l’autocensure ». Des données utilisateurs qui seraient collectées complètement à notre insu dans la mesure où les contenus ne sont pas encore « validés » de notre côté. Une récolte des données utilisateurs toujours plus impressionnantes. Facebook s’intéresse même à ce que vous ne voulez pas dire ! Le réseau social enverrait ainsi du code à votre navigateur qui permettrait la récolte de ses informations que vous taper dans un champ texte, pour ensuite renvoyer les métadonnées.

Facebook connaît également ce que vous ne publiez pas

Slate fait remarquer que ça n’a rien de très nouveau en donnant l’exemple de votre messagerie Gmail qui est capable de sauvegarder un brouillon de ce que vous écrivez sans rien avoir à faire, même lorsque vous fermez votre navigateur. Concernant la politique d’utilisation des données par Facebook, il est indiqué que le réseau social collecte les informations que vous choisissez de partager, mais également lorsque vous « regardez ou interagissez d’une autre manière avec d’autres choses ».

« L’autocensure » qui correspond au fait que vous tapez quelque chose pour finalement ne pas le publier serait donc considérée comme une interaction et donc prise en compte dans les fameuses conditions d’utilisation. Après Google qui sait où vous étiez à n’importe quel moment, et le scandale autour de la récolte massive d’informations par NSA, on ne serait presque pas étonné de telles pratiques. Facebook affirme bien sûr le contraire, mais le futur est peut-être à l’analyse de ce que les utilisateurs ne veulent pas publier et pourquoi.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Les matchs de la ligue 1 Uber Eats diffusés sur Facebook

La toute nouvelle chaîne du football français Téléfoot devrait être distribuée par le réseau social de Mark Zuckerberg, si l’on en croit nos confrères de l’Équipe. La chaîne — qui appartient à Mediapro, le groupe audiovisuel espagnol diffuseur historique de…

Facebook teste les pages sans bouton « j’aime »

Facebook teste une nouvelle version de ses pages publiques sur mobile. Ainsi, le bouton « j’aime » disparaît pour mettre en évidence le nombre de followers, s’inspirant de ce qui se fait sur Twitter. Cependant, cela ne signe pas pour autant la…

Facebook censure des pubs de Donald Trump contenant un symbole nazi

Facebook a finalement décidé de censurer Donald Trump. Le réseau social a en effet supprimé plusieurs publicités de campagne contenant un symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques de gauche dans les camps de concentration : le triangle rouge inversé.  Facebook suit finalement…

Facebook intègre Wikipédia pour lutter contre les fake news

Facebook teste en ce moment l’intégration de Wikipédia au moteur de recherche du réseau social. Des infos issues de l’encyclopédie collaborative s’affichent lors de certaines recherches sur des sujets sensibles, visiblement dans le but de lutter contre les fake news…

Instagram teste l’intégration de Facebook Messenger dans sa messagerie

Instagram mène son premier test public grandeur nature pour unifier sa messagerie avec Facebook Messenger. Plusieurs utilisateurs rapportent depuis plusieurs heures qu’une nouvelle option s’affiche dans leur application. Plusieurs utilisateurs rapportent depuis quelques heures l’apparition d’une nouvelle option dans Instagram….

Facebook refuse toujours de modérer les posts de Donald Trump

Facebook refuse toujours de modérer les publications controversées de Donald Trump. Malgré la démission de plusieurs cadres, la défection de Talkspace et la pression exercée par des centaines d’employés, Mark Zuckerberg ne s’alignera pas sur l’exemple de Twitter. Le fondateur…