Facebook répond aux accusations d’être le fléau de la société

 

Facebook répond aux accusations de deux anciens cadres de l’entreprise, qui déclarent regretter avoir participé à la création du réseau social. Selon eux, Facebook est conçu pour agir comme une drogue et influence négativement notre cerveau. Dans un communiqué, la firme de Mark Zuckerberg explique avoir conscience de ses responsabilités et que Facebook a changé et va encore changer pour prendre en compte les problématiques soulevées.

facebook mark zuckerberg

Facebook monte au créneau. Après les propos d’un ancien cadre qui confiait interdire « à ses enfants d’utiliser cette merde » en faisant référence aux réseaux sociaux et à Facebook en particulier, l’entreprise californienne s’est défendue dans un communiqué. Elle a entre autres annoncé envisager de « réduire ses marges pour s’assurer de réaliser les bons investissements » afin d’aller dans le sens des utilisateurs.

Facebook répond aux accusations

Chamath Palihapitiya, un ancien cadre de Facebook, a lancé une violente charge contre son ancien employeur, qui est selon lui responsable « de réduire en lambeaux le tissu social sur lequel fonctionne la société ». D’après lui, Facebook joue avec la dopamine des internautes pour agir comme une drogue, aux conséquences addictives néfastes. « Vos comportements, vous ne le réalisez pas mais vous êtes programmés […] Vous devez décider de votre indépendance intellectuelle », déclarait-il, rejoignant ainsi l’avis de Sean Parker, le premier président de Facebook, qui craint un grave danger pour le cerveau des enfants.

« Quand Chamath (Palihapitiya) était à Facebook […], c’était une entreprise complètement différente de ce qu’elle est maintenant », remet en contexte Facebook. « En grandissant, nous avons réalisé à quel point nos responsabilités grandissaient également. Nous prenons notre rôle très au sérieux et nous travaillons dur pour nous améliorer », affirme le réseau social.

« Nous avons beaucoup travaillé et effectué des recherches avec des académiciens et des experts pour comprendre les effets de notre service sur le bien-être, et nous utilisons ça pour remodeler notre développement produit. Nous investissons dans des talents, des technologies et des procédures dans ce but », explique le communiqué.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…