Facebook : si vous ne voulez pas être espionnés par la NSA, supprimez vos comptes

Maj. le 21 décembre 2018 à 15 h 55 min

Depuis les révélations d’Edward Snowden, l’exploitation des données personnelles est au coeur des débats. Sous couvert des risques pouvant toucher la sécurité nationale aux Etats-Unis, la NSA a pendant des années récolté des informations sur les utilisateurs.

Pour récupérer ces données, la NSA aurait profité aussi de la collaboration des géants du high-tech comme Google, Apple ou encore Facebook. Aujourd’hui, l’Union Européenne a affirmé qu’à l’heure actuelle, le seul moyen pour les européens de ne pas être espionnés par les services secrets américains était de tout simplement supprimer les comptes liés à ces entreprises. En tête de liste, Facebook. Explications.

facebook nsa supprimer compte

Pour ceux qui ne le sauraient pas, l’Union Européenne et les Etats-Unis ont signé un accord visant à protéger les données personnelles des utilisateurs européens, le Safe Harbor Framework.

Le problème, c’est que dans une affaire devant la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE), la Commission européenne a admis que le Safe Harbor Framework ne protège pas suffisamment les données des citoyens de l’UE d’un potentiel d’espionnage américain. En gros, il y a un accord mais il ne sert à rien.

Autre problème : l’Union Européenne admet que la situation ne changera pas de si tôt selon un rapport dévoilé par l’EUobserver. Du coup, le seul conseil donné par l’UE aux utilisateurs est de tout simplement fermer leurs comptes et particulièrement leur compte Facebook.

Cette fermeture est conseillée jusqu’à ce que des datacenters soient installés en Europe. Ainsi, les politiques d’exploitation de données personnelles seraient régies par les lois européennes, les utilisateurs seraient protégés de l’espionnage de la NSA.

Vous pourriez envisager de fermer votre compte Facebook, si vous en avez un.

  • Lire également : La NSA ne veut pas des smartphones inviolables

L’avocat de la Commission Européenne, Bernhard Schima a donc déclaré au Procureur Général de la Cour de Justice de l’Union Européenne, Yves Bot, qu’il avait tout intérêt à supprimer son compte Facebook.

Une déclaration qui a certainement fait son petit effet. Néanmoins, pour le moment, rien ne change. Aux utilisateurs, la Commission Européenne dit « Fermez vos comptes Facebook ». Sauf si bien sûr, vous faire espionner par la NSA ne vous dérange absolument pas.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Firefox corrige une deuxième faille zero-day en 2 jours

Firefox vient de publier une nouvelle mise à jour, 48 heures environ après celle qui corrigeait une première faille zero-day. Le navigateur passe en version 67.0.4 qui corrige une deuxième vulnérabilité. Celle-ci est directement liée à la première. Un chercheur en sécurité du…

Voici 50 mots de passe que vous ne devriez jamais utiliser

Les mots de passe restent la modalité de sécurité la plus utilisée sur internet – malgré l’émergence d’alternatives. Or, à chaque nouvelle fuite de données, on se rend compte qu’un nombre inquiétant d’internautes négligent leurs mots de passe. Ainsi on…

Dell : une faille de sécurité permet de pirater ses PC à distance

Un chercheur en sécurité a identifié une faille de sécurité qui touche les PC Dell et plus précisément l’application SupportAssist qui est installée par défaut sur toutes les machines du constructeur. Avec cette faille, les ordinateurs portables et de bureau…