Facebook Messenger : ils piratent l’armée israélienne à l’aide d’un simple malware

 

Les malwares Android ne sont pas prêts de tirer leur révérence. Alors que nouveaux logiciels malveillants sont découverts chaque semaine et que Google déclare scanner 750 000 terminaux Android chaque jour à la recherche de virus, voilà que Kaspersky nous apprend aujourd’hui que certains membres de l’armée israélienne ont été piratés à l’aide d’un simple malware injecté sur leurs téléphones via l’application Facebook Messenger.

malware android armee

Ils piratent l’armée israélienne à l’aide d’un malware Android sur Facebook Messenger

En juillet dernier, l’armée israélienne était confrontée à une sordide affaire d’espionnage. Plus de 100 membres des Forces de défense israéliennes avaient été victimes d’une cyberattaque via une application Android malveillante. Le but était, bien évidemment, de dérober des informations sensibles sur les téléphones des soldats.

Le malware en question avait été injecté de la manière la plus naturelle possible via Facebook Messenger et autres réseaux sociaux et, pour l’occasion, les pirates avaient revêtu l’apparence de femmes séduisantes résidant au Canada, en Allemagne et en Suisse. Autant dire que tous les soldats ont mordu à l’hameçon.

Une fois installée sur le téléphone, l’application avait alors pour mission de le scanner et de télécharger un second malware qui se faisait passer pour une mise à jour d’application, en l’occurrence WhatsApp. Une pratique courante !

Une fois installée, l’appli était alors en mesure de lire les messages, accéder aux contacts et pire encore, prendre des photos et des captures d’écran, effectuer des enregistrement audio et vidéo et espionner les soldats à l’aide du microphone du téléphone à certaines heures de la journée.

Pour Kaspersky, il ne fait aucun doute qu’il ne s’agissait de la première étape d’une attaque ciblée contre les forces de défense israéliennes « visant à exfiltrer des données sur la propagation des forces terrestres et à réaliser une collecte de données en temps réel ». Notez que l’armée ukrainienne avait déjà été victime d’une attaque similaire.

Le Galaxy S3 de Donald Trump pourrait créer un vrai problème de sécurité nationale

Le Galaxy S3 du Président Donald Trump pourrait poser un problème de sécurité nationale et inquiète fortement les sénateurs.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
android google failles
Android : Google corrige 33 failles de sécurité en novembre 2020

Google vient de lancer le déploiement du patch de sécurité Android du mois de novembre 2020. Avec ce nouveau correctif, la firme de Mountain View corrige un total de 33 failles de sécurité identifiées dans le code de son OS…

tiktok avast adware jeune fille
Android, iOS : Avast découvre 7 nouveaux malwares grâce à une fillette

Sept applications malveillantes ont été repérées sur le Google Play Store et sur l’App Store. Téléchargées plus de 2,4 millions de fois, elles  bombardent l’utilisateur de publicités et le facturent avec des achats in-app inutiles. Fait incroyable, les chercheurs d’Avast…

android failles google corrige septembre
Android : Google corrige 52 failles de sécurité en septembre 2020

Android souffre d’un total de 52 failles de sécurité, annonce Google dans son traditionnel bulletin mensuel. Bien décidé à protéger les utilisateurs contre les malwares et les pirates, le géant américain a lancé le déploiement d’un patch correctif sur tous…