Facebook Live : le réseau s’explique sur l’attentat contre les policiers

Cette semaine a été marquée par un plusieurs évènements atroces. D’abord l’attentat d’Orlando, ensuite celui dans les Yvelines où deux policiers ont été poignardés à mort. Pour ce dernier, le terroriste a revendiqué son crime dans une vidéo sur Facebook Live. Le réseau s’explique sur ces dérives et précise qu’il coopère.

facebook live terroriste

Cette semaine, deux policiers ont été sauvagement tués par un terroriste à Magnanville, dans les Yvelines. Suite à son acte odieux, Larossi Aballa a revendiqué son crime dans une vidéo de douze minutes en direct sur Facebook Live, depuis le domicile des victimes, vidéo suivie pas 98 personnes (il a commis le crime au domicile des victimes qui étaient mariées).

Jean-Baptiste Salvaing, 42 ans, était commandant de police adjoint alors que sa compagne, JEssica Schneider, 36 ans, était agent administratif. Les deux policiers étaient parents d’un petit garçon de trois ans et demi. Dans la vidéo publiée par l’agence Amaq liée à Daesh, le terroriste revendique le double homicide et menace la France d’autres actions pendant l’Euro 2016.

Facebook s’explique, condamne et coopère

Ce n’est pas la première fois que Facebook Live crée la polémique. La retransmission en direct de mineurs pendant leurs ébats sexuels avaient déjà fait scandale. De tels dérapages laissaient présager bien pire. Et ce que l’on craignait a fini par arriver. Un terroriste s’est emparé de l’outil de Facebook. Faut-il alors supprimer ce genre d’outil ? Non pour Facebook, qui s’explique.

Les terroristes et les actes de terrorisme n'ont pas leur place sur Facebook. Chaque fois qu'un contenu à caractère terroriste nous est signalé, nous le supprimons aussi vite que possible. Nous traitons les requêtes en application de la loi avec la plus haute urgence.

Facebook condamne logiquement tous ces actes mais ne veut pas pour autant que la plateforme soit assimilée à un espace d’expression de haine et de violence. “Un juste équilibre entre liberté d’expression et espace sûr et respectueux” doit être trouvé explique Facebook. Et de poursuivre :

Nous comprenons et nous reconnaissons qu'il y a des défis propres au contenu et à la sécurité des vidéos en live. C’est une très grande responsabilité, et nous travaillons dur pour trouver un juste équilibre entre permettre la liberté d'expression et offrir un espace sûr et respectueux.

Pour conclure, le réseau social assure coopérer avec les autorités pour les aider dans leur enquête. Et vous, pensez-vous que des outils comme Facebook Live devraient être supprimés pour éviter ce genre de dérapage ?

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • facebook
    Facebook interdit désormais aux marques de cibler les mineurs avec leurs publicités

    Facebook a annoncé que les publicités s’adressant aux mineurs seront interdites sur l’ensemble de ses plateformes. Plus précisément, les publicitaires ne pourront plus s’appuyer sur les centres d’intérêt des utilisateurs de moins de 18 ans et devront se contenter d’informations comme…

  • facebook messenger emojis
    Facebook Messenger met les émojis en avant dans sa dernière mise à jour

    Facebook Messenger vient de recevoir une nouvelle mise à jour. Au programme, plusieurs fonctionnalités inédites toutes dédiées aux émojis, à l’image des Soundmojis, la dernière trouvaille de Facebook. En sa qualité de messagerie préférée des Français aux côtés de WhatsApp,…

  • joe biden decret tiktok
    Joe Biden accuse Facebook de tuer des gens, le réseau social répond

    Joe Biden s’est violemment attaqué à Facebook et aux réseaux sociaux. Le président des Etats-Unis a accusé les plateformes de “tuer des gens” en laissant circuler de fausses informations sur les vaccins. Facebook est rapidement monté au créneau pour se…

  • facebook soundmojis messenger
    Facebook Messenger lance les Soundmojis, des emojis qui font du bruit

    Facebook Messenger se dote d’une nouvelle fonctionnalité : les Soundmojis. Comme son nom l’indique, il s’agit ni plus ni moins d’emojis qui s’accompagnent d’un extrait sonore, comme des grillons, le bêlement d’une chèvre, un rire diabolique ou des applaudissements. Au…

  • facebook ios pistage
    Facebook panique : 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté l’anti-pistage d’iOS 14.5

    Alors que 75% des utilisateurs d’iPhone ont adopté le système anti-pistage publicitaire d’iOS 14.5, Facebook panique totalement. Face au manque de données collectées auprès des utilisateurs, le réseau social ne serait plus capable de fournir certaines mesures clés à ses…

  • Facebook iPhone
    Facebook accuse Apple de vouloir éliminer la concurrence avec ses applications par défaut

    Une nouvelle « étude » menée par Comscore et sponsorisée par Facebook affirme qu’Apple décourage l’installation d’applications tierces sur l’iPhone et prouve que les applications natives d’Apple dominent la plateforme mobile. Le conflit Facebook vs Apple ne date pas d’hier, Steve Jobs…

  • facebook smartphone main
    Facebook est jugé responsable en cas de trafic sexuel sur Messenger

    Facebook fait actuellement l’objet de plusieurs plaintes provenant de femmes exploitées par des proxénètes, qui les avaient contactées via Messenger. Les plaintes ont été jugées recevables au Texas et le réseau social pourra désormais être tenu responsable des trafics mis…

  • facebook whatsapp instagram
    Facebook ne sera finalement pas forcé de revendre WhatsApp et Instagram

    Un juge américain vient de rejeter deux plaintes antitrust majeures qui auraient pu forcer Facebook à se séparer de Instagram et de Whatsapp. La cour estime que le plaignant n’a pas fourni suffisamment de preuves contre le réseau social. Après…

  • doctolib smartphone
    Doctolib est accusé d’avoir transféré vos données personnelles à Facebook

    La plateforme médicale Doctolib aurait collecté les données personnelles de ses utilisateurs grâce à deux cookies, pour ensuite les transmettre au réseau social Facebook. Sans avertir les utilisateurs concernés, bien entendu.  Doctolib est une entreprise franco-allemande qui propose un service…

  • Facebook surveillance
    Facebook est désormais capable de déduire qui a créé un deepfake

    Facebook a développé une intelligence artificielle capable de non seulement détecter un deepfake, mais également de retrouver la trace de son créateur. Grâce à un système de modèles implémentés durant l’entraînement, l’IA peut repérer les deepfake créés selon la même…