Facebook Live : contre les meurtres en direct, le réseau social recrute 3000 modérateurs

Maj. le 26 octobre 2018 à 16 h 44 min

Facebook Live et les autres services live de Facebook ont eu récemment leur lot de terribles meurtres en direct. Une situation que la firme compte sur le long terme pouvoir régler grâce à de l’intelligence artificielle. Mais en attendant que cette solution puisse être mise en place, Mark Zuckerberg a annoncé que 3000 modérateurs seraient recrutés en plus des 4500 déjà existants. 

facebook live meutres direct

Facebook Live et les autres services de streaming en direct de Facebook sont pointés du doigt ces derniers temps en raison des scènes horribles en direct dont ont été témoin de nombreux utilisateur du réseau social. Il y a eu par exemple cet accident impliquant une arme à feu, ou encore cette histoire de meurtre d’une petite file et du suicide de son père, sous les yeux ébahis et impuissants de nombreux utilisateurs. Il est bien sûr possible de signaler les live inappropriés pour les porter à l’attention de modérateurs du réseau social.

Facebook Live : Mark Zuckerberg recrute 3000 modérateurs pour en finir avec les meurtres en direct

Mais il s’avère que les spectateurs ne signalent pas toujours ce qui se passe. Outre ce mécanisme, lorsque les live atteignent un certain niveau d’audience, ils sont systématiquement porté à l’attention des quelques 4500 modérateurs humains qui assurent la sécurité sur le réseau. Le problème c’est là encore que toutes les vidéos problématiques n’atteignent pas ce seuil. Et que 4500 personnes c’est bien peu comparé aux milliards d’utilisateurs du réseau social pour traiter tous les signalements à temps.

Du coup, Mark Zuckerberg annonce un fort renforcement de son équipe de modérateurs :

 Tout au long de l’année prochaine nous ajouterons 3000 personnes à notre équipe Community Operations tout autour du monde — en plus des 4500 que nous avons déjà aujourd’hui — pour analyser les millions de signalements que nous avons toutes les semaines, et améliorer la rapidité avec laquelle nous le faisons

En outre, le PDG du plus gros réseau social de la planète annonce la création de nouveaux outils pour faciliter les signalements et le travail des modérateurs. Sur le long-terme, Facebook prévoit d’avoir recours à l’intelligence artificielle, bien conscient qu’il sera difficile, même avec une équipe renforcée, de ne pas louper de drames scabreux.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook cache un code secret dans vos photos pour vous espionner

Facebook intègre aux photos publiées sur le réseau social un code secret, révèle un chercheur en cybersécurité australien. D’après l’expert, ces lignes de code permettent au géant californien de pister les images une fois qu’elles sont partagées en dehors de…

Facebook est prêt à payer pour pouvoir vous espionner

Facebook veut encore et toujours nos données personnelles. Mais cette fois, le réseau social est prêt à récompenser les utilisateurs qui acceptent de lui fournir plutôt que de les espionner sans leur consentement. Avec Study, la firme de Mark Zuckerberg…

Facebook : pourquoi de nombreux groupes sont devenus secrets ?

De nombreux groupes Facebook sont soudainement devenus secrets au cours des dernières 24 heures. Une rumeur en vogue sur le réseau social assure en effet qu’une page indonésienne signale en masse les groupes dédiés au partage de blagues, de memes…

Facebook : le cofondateur veut démanteler le réseau social

Chris Hughes, l’un des cofondateurs de Facebook, appelle à démanteler le réseau social. Dans une tribune publiée dans le New York Times, il estime que le pouvoir détenu par Mark Zuckerberg, qui détient 60% des parts du groupe, est devenu…

Mark Zuckerberg viré de Facebook ?

Mark Zuckerberg pourrait bien vivre ses derniers instants à la tête de Facebook. Un vote aura lieu le 30 mai 2019 pour lui retirer ou le conforter dans ses fonctions au sein de l’entreprise. Mais après tous les scandales, son…