Facebook Live : contre les meurtres en direct, le réseau social recrute 3000 modérateurs

 

Facebook Live et les autres services live de Facebook ont eu récemment leur lot de terribles meurtres en direct. Une situation que la firme compte sur le long terme pouvoir régler grâce à de l’intelligence artificielle. Mais en attendant que cette solution puisse être mise en place, Mark Zuckerberg a annoncé que 3000 modérateurs seraient recrutés en plus des 4500 déjà existants. 

facebook live meutres direct

Facebook Live et les autres services de streaming en direct de Facebook sont pointés du doigt ces derniers temps en raison des scènes horribles en direct dont ont été témoin de nombreux utilisateur du réseau social. Il y a eu par exemple cet accident impliquant une arme à feu, ou encore cette histoire de meurtre d’une petite file et du suicide de son père, sous les yeux ébahis et impuissants de nombreux utilisateurs. Il est bien sûr possible de signaler les live inappropriés pour les porter à l’attention de modérateurs du réseau social.

Facebook Live : Mark Zuckerberg recrute 3000 modérateurs pour en finir avec les meurtres en direct

Mais il s’avère que les spectateurs ne signalent pas toujours ce qui se passe. Outre ce mécanisme, lorsque les live atteignent un certain niveau d’audience, ils sont systématiquement porté à l’attention des quelques 4500 modérateurs humains qui assurent la sécurité sur le réseau. Le problème c’est là encore que toutes les vidéos problématiques n’atteignent pas ce seuil. Et que 4500 personnes c’est bien peu comparé aux milliards d’utilisateurs du réseau social pour traiter tous les signalements à temps.

Du coup, Mark Zuckerberg annonce un fort renforcement de son équipe de modérateurs :

 Tout au long de l’année prochaine nous ajouterons 3000 personnes à notre équipe Community Operations tout autour du monde — en plus des 4500 que nous avons déjà aujourd’hui — pour analyser les millions de signalements que nous avons toutes les semaines, et améliorer la rapidité avec laquelle nous le faisons

En outre, le PDG du plus gros réseau social de la planète annonce la création de nouveaux outils pour faciliter les signalements et le travail des modérateurs. Sur le long-terme, Facebook prévoit d’avoir recours à l’intelligence artificielle, bien conscient qu’il sera difficile, même avec une équipe renforcée, de ne pas louper de drames scabreux.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…