Facebook : les excuses de Mark Zuckerberg au Parlement européen n’ont pas suffi

Maj. le 23 octobre 2018 à 20 h 56 min

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, vient d’être auditionné par le Parlement européen. Lors de cet entretien, le dirigeant a multiplié les excuses et n’a pas vraiment convaincu les députés. Volontairement vague et sur la défensive, il a provoqué la colère du député libéral Guy Verhofstadt, qui n’a pas hésité à mettre en doute ses compétences de leader. 

mark Zuckerberg

Accusé de négligence dans le scandale de la fuite de données Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg s’était une première fois excusé en direct sur CNN.  « Il y a eu une rupture majeure de la confiance, et je suis vraiment désolé que cela se soit passé » assurait avec contrition le fondateur du réseau social le plus populaire au monde. Plus tard, Mark Zuckerberg a été auditionné par le Sénat Américain où il s’est une nouvelle fois confondu en excuses et admis que des erreurs avaient été commises chez Facebook. « Au final, les gens finiront par voir une vraie différence » promettait le dirigeant sans convaincre.

Facebook : Mark Zuckerberg présente sans succès ses excuses au Parlement européen

Auditionné par le parlement européen à Bruxelles ce mardi 22 mai, Mark Zuckerberg s’est une nouvelle fois fois évertué à éviter les questions qui fâchent. Comme toujours, le jeune milliardaire n’a pas hésité à présenter ses plus plates excuses. « C’était une erreur, et je suis désolée » déclare ainsi d'emblée le PDG.

« Nous n’avons pas empêché suffisamment l’utilisation de nos outils à des fins malveillantes : fake news, terrorisme, etc, nous n’avons pas pris acte de nos responsabilités » a expliqué Mark Zuckerberg. Sur le fond, le créateur de Facebook s’est contenté de ressassé le discours servi au Sénat américain. « La sécurité des êtres humains passera toujours avant la maximalisation de nos bénéfices » a ainsi rappelé Mark Zuckerberg. « Nous avons été trop lents à identifier les interférences russes parce que nous étions focalisé sur les cyberattaques comme le fishing ou les malware » se défend l’homme de 34 ans.

Bien avant le scandale Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg n’hésitait pas à avouer publiquement ses erreurs. « D’année en année, j’ai fait presque toutes les erreurs que vous pouvez imaginer » expliquait ainsi le PDG lors de l’anniversaire des 14 ans de Facebook. Cette tendance au mea-culpa a été pointée du doigt par les députés européens.

« Vous ne cessez de vous excuser, vous vous êtes excusé au moins quinze ou seize fois ces dix dernières années… Cette année ça fait déjà deux, non trois fois même que vous vous excusez, et nous ne sommes encore qu’au mois de mai » a ainsi attaqué Guy Verhofstadt, ex-premier ministre Belge.

L’homme politique a ensuite interrogé les capacités de Mark Zuckerberg à « régler ces problèmes » et à respecter les nouvelles mesures mises en place par le RGPD, le Règlement Général sur la Protection des Données, qui entre en vigueur le 25 mai 2018. « Comment voulez-vous vraiment qu’on se rappelle de vous ? Comme un des trois géants du web avec Bill Gates et Steve Jobs ? Ou comme d’un génie raté ? » a mis en garde Guy Verhofstadt.

Contraint d’écourté cette éprouvante séance de questions réponses pour prendre l’avion pour Paris, Mark Zuckerberg a frustré ses interlocuteurs. Pour de nombreux députés, le PDG n’a apporté aucune réponse précise à leurs questions et a soigneusement évité les sujets les plus importants. Ce mercredi 23 mai, Mark Zuckerberg sera reçu par Emmanuel Macron à l’Elysée à l’occasion du sommet « Tech for good ». Le controversé créateur de Facebook parviendra-t-il à convaincre ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook veut devenir une messagerie privée et sécurisée

Facebook est en train de changer de modèle, explique Mark Zuckerberg. De réseau social, il veut passer à une plateforme de messagerie et de groupes privés sécurisée. Un changement dicté par la demande des utilisateurs, de moins en moins enclins…

Facebook Messenger : comment activer le mode sombre caché

Facebook Messenger est maintenant doté d’un mode sombre. Mais il est un peu caché et pour l’activer, il ne suffit pas de se rendre dans les paramètres de l’application, il faut passer par une petite manipulation sous la forme d’easter…

Facebook va lancer sa propre cryptomonnaie, WhatsApp Coin

Facebook prépare sa propre cryptomonnaie, qu’il serait prêt à lancer dès le premier semestre 2019. Celle-ci servira de devise pour les utilisateurs de WhatsApp dans un premier temps et devrait également être disponible sur plusieurs plateformes d’échange comme Coinbase. A…

TikTok dépasse le milliard de téléchargements, Facebook peut trembler

TikTok confirme son incroyable succès et vient de dépasser le seuil du milliard de téléchargements dans le monde. L’application a été plus installée qu’Instagram en 2018 et était même presque aussi populaire que Facebook l’année dernière. Elle a d’ailleurs été…

Facebook : supprimer son historique va bientôt devenir possible

Facebook va sortir courant 2019 une fonctionnalité permettant aux utilisateurs de supprimer leur historique sur le réseau social. Une option qui va en contradiction avec le modèle de publicité ciblée de la plateforme mais indispensable pour regagner la confiance des…

Facebook vous conseille de chercher des photos de vos amies en bikini

Facebook conseille à ses utilisateurs de rechercher les photos de leurs amies plutôt que celles de leurs amis, révèle un chercheur en sécurité informatique belge. Le moteur de recherche du réseau social privilégie en effet les photos de votre entourage féminin, notamment celles où apparaissent des femmes en…