Facebook et l’intelligence artificielle au service de la pub

 

Ce n’est pas nouveau, le réseau social cherche à optimiser le fonctionnement de sa régie publicitaire afin de générer plus de revenu. C’est en particulier la raison pour laquelle le site se permet de fouiller dans nos vies privées et d’analyser nos moindres faits et gestes.

Mais ce qui est plus récent, c’est que Mark Zuckerberg décide de se lancer dans la course folle de l’intelligence artificielle, déjà initiée par Google. Et dans ce but, il a décidé d’ouvrir un pôle dédié à cette activité et de nommer à sa tête le français Yann LeCun.

facebook intelligence artificielle

Facebook analysera les comportements de tous ses membres

L’intelligence et l’apprentissage artificiels permettraient à Facebook d’avoir une meilleure analyse systématique des interactions et photographies sur nos profils. Un robot programmé dans ce sens pourrait donc estimer, en fonction de ses observations, la quantité de publicités idéale sur chacun des profils, les éléments déclencheurs d’achats chez chacun des membres, mais aussi optimiser l’ordre d’affichage des informations sur nos murs.

Et dans ce but, Yann LeCun vient à sa rescousse. En effet, ambitieux et éminent chercheur à l’université de New-York il est spécialisé dans l’intelligence et la vision artificielles. Ce professeur, à l’expérience et aux compétences impressionnantes avait déjà réussi par le passé l’exploit de concevoir un algorithme capable de simuler le fonctionnement du cortex visuel lors de la reconnaissance d’images.

Aujourd’hui, Yann LeCun ne cache pas sa joie d’intégrer dès le mois de janvier prochain les équipes du réseau social et confie même lors d’un entretien accordé au site The Daily Beast, que son but est « essentiellement d’en faire le laboratoire le plus important au monde dans le domaine de la recherche sur l’IA ».

Facebook a non seulement proposé à certains des étudiants les plus brillants de LeCun de venir intégrer l’équipe l’arrachant des mains de la section de Google travaillant sur le même sujet, mais aussi et surtout mis en place un partenariat d’échange d’informations avec l’Université de New-York.

Alors finalement, le géant des réseaux sociaux, non content de rentrer dans nos vies, va aussi finir par entrer dans nos têtes. Selon vous, faut-il avoir peur des nouveaux projets de Facebook ?



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…