Facebook : comment l’entreprise veut contrôler vos émotions

Maj. le 26 octobre 2018 à 16 h 43 min

Facebook aurait déposé des brevets portant sur l’analyse du visage des utilisateurs pour détecter leurs émotions. Facebook justifie ce procédé par l’amélioration de la performance des applications. A d’autres, nous savons parfaitement le dessein de ce procédé : nous surveiller, encore et toujours et encore un nouveau pas dans le secteur de l’intrusion. On va encore prétendre qu’il s’agit du progrès.

Facebook emotions detruire humanite

Selon des informations dévoilées par nos confrères de 01net.com, Facebook aurait déposé plusieurs brevets basés sur l’analyse d’image du visage dans le but de détecter les émotions des utilisateurs du réseau social. Facebook s’arroge une nouvelle fois un droit d’intrusion qu’il ne détient pas. Il ne s’agit plus uniquement de vie privée, mais du for intérieur, de l’âme, de ce qui fait partie intégrante de l’homme à l’état naturel. Facebook justifie ce dépôt de brevets par l’amélioration des performances de ses logiciels, applications de façon à mieux cibler les contenus.

L’avenir de l’Humanité dépend-t-il de 3 brevets ?

L’un des brevets, référencé sous le numéro US20150242679, présente un dispositif relevant de la captation d’images « passive » depuis le terminal, grâce aux caméras intégrées à nos appareils : smartphones, PC. Facebook s’introduit désormais à l’intérieur de nos appareils, sans que nous ayons effectué aucune manipulation, aucune programmation, aucun ordre l’autorisant à utiliser ce procédé. Ces images pourraient discerner nos émotions, notre état « sentimental ». De fait, une interface de programmation repérerait ces émotions qu’elle dévoilerait aux applications pour adapter les contenus.

Attendez, ce n’est pas fini. Toujours selon les informations de 01net.com, un autre brevet (US20170140214), Facebook est capable d’analyser l’image du visage en temps réel pour lui proposer automatiquement des émojis qui correspondent à l’état détecté. Un troisième et dernier brevet propose de détecter l’émotion de l’utilisateur au travers de ce qu’il écrit pour que Facebook propose un format adapté de texte.

Peu importe les justifications, qu’elles soient de bonne volonté ou non, il ne faut nous prendre pour des idiots. Il s’agit d’un pas de plus vers le contrôle de l’homme par la machine par une intrusion au plus profond de notre être.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !