Facebook : l’Allemagne ouvre une enquête sur le réseau social pour incitation à la haine

 

Si Facebook censure très facilement toute photo pouvant s’apparenter à de la nudité, il se montre nettement moins réactif lorsqu’il est question de supprimer les propos racistes, homophobes ou discriminatoires postés chaque jour sur la plateforme. Le gouvernement allemand a déjà mis en garde le réseau social à plusieurs reprises et aujourd’hui, voilà qu’il vient enfin d’ouvrir une enquête pour incitation à la haine.

facebook incitation haine

Le mois dernier, Facebook censurait des seins dessinés dans le cadre d’une campagne de prévention du cancer avec une facilité déconcertante. Le réseau social a toujours supprimé sans réfléchir le moindre contenu pouvant s’apparenter à de la nudité allant parfois trop loin en supprimant des contenus tout à fait innocents. En revanche, il ne semble pas s’offusquer du nombre de contenus racistes postés chaque jour sur la plateforme.

Incitation à la haine parfois même appel au meurtre, tout y passe et c’est devenu tellement fréquent et régulier que plus personne ne semble choqué de voir un tel concentré de haine sur Facebook. Toutefois, la justice allemande ne l’entend pas de cette oreille. Les magistrats locaux viennent d’ouvrir une enquête préliminaire visant à « examiner si un agissement pénalement répréhensible peut être identifié » et si « le droit allemand peut s’appliquer ».

Comme le précise le porte-parole du parquet de Munich, Florian Weinziel, la justice envisage également de poursuivre Facebook qui compte désormais 1,8 milliard d’utilisateurs pour incitation à la haine, suite à une plainte déposée par l’avocat Chan-jo Jun et visant directement Mark Zuckerberg et neuf autres dirigeants du réseau social.

Pour l’avocat, l’ouverture de cette enquête et le fait que la justice envisage de poursuivre le réseau social est déjà un premier pas vers la victoire. Le gouvernement allemand avait déjà pointé du doigt à maintes reprises le laxisme de Facebook et des réseaux sociaux en général vis-à-vis des propos racistes et antisémites mais jamais aucune sanction n’a été prise par la justice.

Facebook a refusé de censurer les images d’un viol filmé

Une vidéo de viol fait surface sur Facebook et le réseau social refuse de censurer les images prétendant qu’elles n’enfreignent pas ses standards.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…