Facebook accusé de complicité de terrorisme risque 1 milliard de dollars d’amende

 

Facebook reste un réseau social ultra fréquenté doublé d’un outil de communication, ce n’est donc pas un hasard s’il est largement utilisé par les terroristes. Est-il pour autant responsable légalement ? La loi antiterroriste de 1992 laisse entendre que oui et une récente plainte déposée contre le réseau social pourrait bien lui coûter un milliard de dollars.

facebook

Facebook est actuellement utilisé par plus d’un milliard de personnes chaque jour, ce qui en fait un outil en or pour les annonceurs mais également pour les terroristes dont la tâche se retrouve incroyablement facilitée. Ils peuvent en effet utiliser le réseau social aussi bien pour diffuser leur propagande et trouver de nouvelle recrues que pour préparer des attaques.

Or la loi antiterroriste de 1992 interdit formellement à toute entreprise américaine de fournir services et matériels à un groupe terroriste. Et c’est justement sur cette loi que s’appuie une récente plainte déposée à l’encontre du réseau social par différents plaignants américains et israéliens. Concrètement, Facebook est accusé de complicité présumée avec le Hamas dans le cadre d’attentats survenus entre 2014 et 2016 à Tel Aviv, Jérusalem et en Cisjordanie et durant lesquels cinq des proches des plaignants ont perdu la vie.

D’après Nitsana Darshan-Leitner, directrice de Shurat Hadin, l’ONG israélienne au nom de laquelle la plainte a été déposée, le but de cette action en justice est avant tout de forcer Facebook à durcir ses règles vis à vis des contenus incitant à la violence. Notez qu’en juin dernier, les ministres de la justice et de la sécurité israéliens avaient déjà déclaré qu’ils comptaient durcir la législation du pays concernant les contenus incitant à la violence, obligeant ainsi les géants américains à rendre des comptes.

De son côté, Facebook qui s’était déjà exprimé au sujet de l’attentat contre les deux policiers survenu le mois dernier et diffusé en direct sur Facebook Live rappelle qu’un dispositif permettant de signaler les contenus incitant à la violence existe déjà sur sa plateforme. Reste à savoir s’il est vraiment efficace.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…