Elections et selfies dans l’isoloir : le Ministre de l’intérieur donne son avis

Maj. le 17 avril 2015 à 16 h 50 min

C’est ce week end qu’aura lieu le premier tour des élections municipales. Loin de nous l’idée de vous parler de politique mais d’un tout autre sujet pourtant lié à cette actualité. Suite à une affaire qui s’est récemment produite aux Pays-Bas au cours des dernières élections du 19 mars, le Ministre de l’intérieur s’est exprimé sur la question des selfies dans l’isoloir après que le Huffington Post lui ait demandé s’il était autorisé ou non de se prendre en photo au moment du vote.

Sans pourtant répondre de façon catégorique, le Ministre s’est néanmoins positionné sur le sujet. Ainsi d’après ses déclarations, il n’est aucunement interdit de réaliser des selfies dans l’isoloir au moment du vote. Toutefois, tout comportement pouvant entrainer un trouble de l’ordre public reste interdit. Une nuance à définir donc !

selfie isoloir election

Voici la réponse du Ministre de l’intérieur :

Si le ‘selfie’ n’est pas en lui-même source de trouble à l’ordre public, il n’apparaît pas recommandé de le faire car le simple fait de le faire et a fortiori de le publier peut générer un soupçon sur l’indépendance de l’électeur quant à son vote. En effet, rien ne peut garantir que cette publication n’ait été exigée, notamment par des pressions.

Ce qui nous amène donc à nous poser la question suivante : si le fait de réaliser un selfie dans un bureau ne représente pas un trouble de l’ordre public, pourquoi une telle pomléique ? Si en Italie, les téléphones portables sont strictement interdits dans les isoloirs, au Pays-Bas, le président du parti centriste néerlandais Alexander Pechtold s’est récemment pris en photo dans un bureau de vote avant de poster son selfie sur Twitter durant les dernières élections.

Aux Etats-Unis, se prendre en photo pendant le vote est répréhensible par la loi. Autrement dit, les points de vue divergent d’un pays à l’autre et ce n’est pas le selfie en lui-même qui est pointé du doigt mais plutôt ses potentiels effets sur l’indépendance de votant et le secret du vote, l’ordre public n’étant finalement pas mis en jeu.

 Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Le CSA lance sa campagne « Pas d’écran avant 3 ans »

Le CSA lance ce 19 octobre 2018 sa campagne de prévention « Pas d’écran avant 3 ans » pour sensibiliser les parents sur les dangers des smartphones, tablettes et TV pour les tout petits. Jusqu’au 21 octobre, spots et reportages sont diffusés à…