Les drones pourront bientôt décider qui tuer

 

Les drones militaires pourront bientôt décider qui ils doivent tuer. L’armée américaine travaille sur un projet qui leur permettra de s’affranchir des opérateurs humains et laisser la décision à une machine le soin de déterminer quelles sont les cibles. Ce nouveau dispositif risque de lever beaucoup de questions autant sur le plan moral que juridique. La perspective de voir débarquer un jour des drones militaires autonomes sur le front a de quoi faire froid dans le dos.

drone qui peut tuer

Thenextweb partage une information terrifiante concernant les projets de l’armée américaine en matière de drone militaire. Il est question de les laisser repérer et cibler des véhicules ou des personnes en utilisant l’IA (intelligence artificielle). C’est un grand pas en avant alors que jusqu’à présent les drones militaires sont guidés par des opérateurs humains pour accomplir ces différentes tâches. Google travaille d’ailleurs sur le projet Maven en collaboration avec l’armée américaine permettant aux drones de reconnaître des cibles potentielles en s'appuyant sur l’IA.

L’intelligence artificielle permettra aux drones de décider qui il faut tuer

Une fois le projet de l’armée américaine achevé, le risque que les prochaines guerres passent d’un combat à l’extermination de masse est élevé. Jusqu’à présent les drones militaires létaux fonctionnent sur ce principe : un pilote tire un missile, un opérateur humain le guide avec l’aide d’un laser. Néanmoins, les opérateurs ont la lourde responsabilité juridique et éthique finale d’éliminer les cibles désignées. Un pilote de MQ9-Reaper, un drone militaire s’est confié à nos confrères : “Je suis d'avis que je permettrais à un insurgé, même si c'est une cible importante, de s'enfuir plutôt que de prendre le risque de tuer des civils“.

Il n’est pas certain qu’une IA aussi développée soit elle puisse avoir la même sensibilité qu’un être humain dans ce genre de situations hautement stressantes. Certains opérateurs sont d’ailleurs victimes de stress post-traumatique, ce qui démontre l’impact psychologique de la mise à mort, même si elle est effectuée à distance. Les opérateurs ont donc pleinement conscience de leurs actes. La perspective de rendre les drones militaires totalement autonomes dans un avenir plus ou moins proche changerait radicalement la donne.

Les algorithmes d’apprentissage automatiques doivent résoudre de bien sombres problèmes et prendre en compte certains paramètres comme le nombre de civils qu’il peut être jugé acceptable d’éliminer lors d’une importante opération. Pour Google, l’IA est aussi importante que l’eau et l'électricité. La société a d’ailleurs démontré son savoir-faire en la matière notamment en créant une IA extrêmement puissante et effrayante.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
galaxy watch 3
Samsung prépare une smartwatch avec capteur de sucre pour le diabète

Samsung pourrait inclure un nouveau capteur dans les prochaines itérations des Galaxy Watch. Il s’agirait d’un capteur pour mesurer le taux de sucre dans le sang. L’objectif est d’apporter une solution qui facilite cette mesure auprès des diabétiques. Ce nouveau…

smarttag
Galaxy SmartTag : Samsung présente son premier tracker Bluetooth

Samsung a présenté son tout premier tracker Bluetooth, intitulé le Galaxy SmartTag, en même temps que ses derniers flagships. L’appareil permet de retrouver n’importe quel objet simplement en le plaçant dessus, qu’il se trouve à côté ou à une grande…

image_2021_01_13T16_40_13_086Z
CES 2021 : Razer dévoile un masque anti-covid pour gamers avec LEDs RGB

Razer a dévoilé lors du CES 2021 le projet Hazel, un masque de protection contre le Covid-19 bardé de technologies. Certifié N95, ce masque abrite deux ventilateurs actifs amovibles et rechargeables capables de filtre 95% des particules en suspension dans…