SFR Droits TV Ligue des Champions : pour le PDG d’Orange « l’utilisateur déteste être emprisonné »

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, s’est exprimé pour la première fois sur l’acquisition des droits TV de Ligue des Champions par SFR. Ce gros coup réalisé par l’opérateur au carré rouge a fait trembler la planète foot. Mais pour Stéphane Richard, cette stratégie n’est pas la bonne. Il explique qu’aujourd’hui « l’utilisateur déteste être emprisonné chez un opérateur ».

stephane richard sfr droit tv

Il y a quelques jours, SFR réalisait un énorme coup sur le marché de l’audiovisuel. L’opérateur au carré rouge raflait les droits TV de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa à Bein Sport et Canal+ à partir de 2018 et pour une durée de trois ans. Un véritable coup de tonnerre sur la planète foot.

En effet, à partir de 2018, tous les matches de ces deux compétitions seront diffusés sur les chaînes SFR Sport en exclusivité. De quoi rallier pas mal de nouveaux abonnés puisque les chaînes SFR Sport sont incluses dans les offres box de SFR. Mais selon le PDG d’Orange, cette stratégie n’est pas la bonne.

Le PDG d’Orange et de Free tâclent SFR

Invité du Club de l’économie du Monde, Stéphane Richard s’est donc exprimé pour la première fois sur cet acquisition des droits TV de la Ligue des Champions par SFR. Selon lui, « l’utilisateur déteste être emprisonné chez un opérateur s’il veut voir tel ou tel contenu ». Un discours qui rejoint celui de l’UFC-Que Choisir qui a bondi suite à l’obtention des droits par l’opérateur.

Néanmoins, concernant le PDG d’Orange, la critique semble assez incohérente. En effet, l’opérateur historique a lui aussi misé sur le contenu pour se démarquer. Orange n’a pas choisi le sport mais le cinéma et les séries par le biais d’Orange Studio. Ainsi, il a décroché un partenariat exclusif pour la diffusion des séries HBO sur son service OCS.

De mauvaise foi le PDG d’Orange ? Sans doute. Car dans la suite de son entretien, il explique qu’il pourrait s’allier à Canal+ pour conserver les droits de la Ligue 1. Il déclare ainsi :

(Nous souhaitons) conforter un pôle important à la fois pour le cinéma mais aussi pour garantir l’accès aux contenus sportifs qui comptent vraiment pour les français, notamment la Ligue 1. (Nous devons) regarder dans quelles conditions on peut intensifier nos opérations notamment sur la distribution du produit Canal auprès de nos abonnés, ce qui veut dire évidemment donner de l’argent à Canal par rapport à cet engagement là.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange Bank séduit moins qu’à son lancement

Orange Bank connaît un tassement de ses recrutements ses derniers mois. Le « Free de la banque » gagne 15 000 à 20 000 clients par mois, alors qu’en à peine quelques semaines après son lancement Orange Bank revendiquait 100 000 clients….