Disney + : les clichés racistes sont désormais signalés avant les films

 

Disney + affiche désormais un panneau explicatif avant certains contenus. Le but est ici d’expliquer que des anciens films peuvent présenter des clichés racistes ou sexistes. Une manière de prendre du recul par rapport à des œuvres qui ont maintenant quelques décennies et qui ont mal vieillies sur beaucoup de points.

Les aristochats
Certains passages des Aristochats posent problème aujourd’hui. Crédits : Disney

Certains films Disney présentent des clichés racistes ou sexistes qui étaient admis à l’époque de leur conception, mais qui ne le sont plus aujourd’hui. Ne souhaitant pas censurer ses œuvres, la firme de Mickey a pris la décision d’afficher un panneau explicatif au début de certains contenus. De douze secondes, il ne peut être passé.

Ce panneau s’affichera avant le lancement des films concernés, comme les Aristochats ou encore Peter Pan. Le premier présente en effet des personnages très clichés dans la représentation des asiatiques, tandis que le second fait de même avec les Indiens d’Amérique. S’il y a ici une volonté de sensibilisation, Disney n’a toutefois pas modifié le reste des œuvres mentionnées.

A lire aussi – Disney+ : prix, date de sortie, catalogue films et séries, ce qu’il faut savoir

Ce message indique ainsi que « le programme inclut des représentations négatives de certains peuples ou cultures ». Disney enfonce le clou en indiquant que ces stéréotypes étaient mauvais à l’époque et le sont toujours aujourd’hui avant d’enchainer « Plutôt que de supprimer le contenu, nous souhaitons prendre conscience de leur impact négatif, en tirer les leçons pour entamer le dialogue afin de créer un futur plus inclusif tous ensemble. » Le message se termine en demandant aux utilisateurs d’aller se renseigner sur un site créé pour l’occasion et qui veut sensibiliser sur les questions des représentations.

Les plateformes faces aux anciens contenus

Les plateformes de streaming rassemblent du contenu très récent (comme The Mandalorian sur Disney +), mais aussi des films ou séries plus anciens, certains datant même du début du XXe siècle. Le monde était alors différent à l’époque, tout comme les sensibilités.

HBO Max a connu un problème similaire en juin dernier. Le film Autant en Emporte le Vent, qui idéalisait l’esclavage pratiqué dans le sud des Etats-Unis selon beaucoup d’observateurs, avait été retiré un temps avant de revenir, accompagné d’un message similaire.

Même Disney traîne des boulets de ce genre, avec notamment le film La Mélodie du Sud. Ce dernier, sorti en 1946, inclut des représentations très clichés, voire complètement racistes, des afro américains. Un film critiqué dès son sa sortie sur ce point et que Disney essaye d’enterrer depuis. Il n’est logiquement pas présent sur Disney +.

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
netflix week end copie
Netflix : les séries et films à regarder ce week-end

Netflix propose chaque semaine de nouvelles séries et de nouveaux films. Pour vous aider à choisir ce que vous allez regarder ce week-end, on vous propose une petite sélection des meilleures nouveautés du catalogue. C’est parti !  Le catalogue Netflix s’enrichit toutes…

netflix noel films même univers
Netflix : ces 9 films de Noël se passent dans le même univers

Netflix a mis au point un univers cinématographie interconnecté pour ses films de Noël, le « Holiday Movie Universe”. Actuellement, 9 films de saison disponibles sur la plateforme se passent dans le même monde. Certains personnages d’une saga font même des apparitions remarquées…

spotify comptes piratés mots passe
Spotify : les mots de passe de 350 000 comptes ont été piratés

Spotify a réinitialisé les mots de passe de 350 000 comptes apparus dans une base de données piratées. Identifiée récemment par des chercheurs en cybersécurité, elle contenait 72 Go de données, soit 380 millions de documents. 47 000 internautes français sont concernés par…