Désormais, la NSA n’a plus le droit d’espionner vos conversations téléphoniques

Maj. le 5 avril 2016 à 10 h 28 min

La journée d’hier est à marquer d’une pierre blanche, en tout cas pour les américains. Désormais, la NSA n’a plus le droit de collecter la moindre information relative aux conversations téléphonique des citoyens, en tout cas pas sans une procédure appropriée.

NSA

Depuis hier minuit, l’agence nationale américaine de sécurité n’a plus le droit de collecter les métadonnées relatives aux appels téléphoniques des citoyens. Les opérateurs restent les seuls possesseurs de ces informations et ne peuvent leur communiquer qu’avec une ordonnance du tribunal.

Jusqu’au week end dernier, la NSA était en mesure de collecter tout ce qu’elle voulait concernant les appels, y compris les numéros et même la localisation. Une première victoire dans la lutte contre l’espionnage gouvernemental, même si ce n’est pas ce qu’ils ont fait de pire. Au cours des dernières années, il a été révélé que la NSA enregistrait 80% des appels téléphoniques, y compris à l’étranger et même en France. Une découverte qui fait froid dans le dos.

En outre, l’agence nationale de sécurité a également été accusée d’avoir piraté des cartes SIM, volé le code source de Huawei et utilisé des jeux populaires pour espionner les gens. Elle est également soupçonnée d’avoir voulu passer par le Google Play Store pour implanter des mouchards sur certains smartphones cibles, sans compter toutes les autres révélations faites par Edward Snowden.

On restera tout de même sceptiques vis à vis de l’application de cette loi. La NSA continue de lutter pour maintenir son pouvoir et son contrôle sur nos communications et n’a pas toujours eu besoin de permissions pour nous espionner. En outre, les récents événements soulèvent des préoccupations majeures en matière de sécurité. L’agence a d’ailleurs demandé la permission de conserver toutes les données collectées jusqu’à en février 2016.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Téléchargez GHIDRA et prenez vous pour un espion de la NSA

Le logiciel GHIDRA utilisé par la NSA pour repérer et contrer des programmes malveillants est désormais disponible gratuitement pour tous. Open-source, il peut même être amélioré par la communauté.  Comme promis, la National Security Agency (NSA) des États-Unis a rendu…

CMS : 90% des sites web piratés utilisent WordPress

90% des sites web piratés utilisant un CMS tournent sous WordPress d’après Sucuri, une entreprise spécialisée en sécurité web. Les sites e-commerce sont particulièrement prisés des hackers pour la simple raison qu’ils permettent d’accéder aux données bancaires des utilisateurs. Ce…

Windows : le nombre d’attaques phishing a explosé en 2018

Microsoft révèle dans son rapport Security Intelligence Report 2018 quelle cybermenaces ont visé l’écosystème Windows au cours de l’année passée. Le nombre d’attaques phishing a explosé de 150% tandis que le nombre de ransomware est en déclin. Globalement, le rapport relève…

Chrome : 85% des extensions se moquent de votre vie privée

Une étude Duo Labs autour des extensions Chrome révèle que 85% d’entre elles n’ont aucune politique en matière de vie privée – un document qui explique clairement comment vos données seront utilisées en cas de collecte. Pour en arriver à…

Attention, ce câble USB peut pirater n’importe quel ordinateur

Ce câble USB modifié permet à un attaquant de pirater n’importe quel ordinateur. Conçu par un chercheur en cybersécurité, cet accessoire peut réagir à des commandes à distance transmises par un pirate. Bientôt produit en masse, il est destiné à mettre en garde le grand public…