Cybersécurité : seulement 20% des entreprises françaises capables de gérer une attaque informatique

La cybersécurité n’est pas vraiment l’affaire des entreprises françaises d’après une étude du cabinet PwC. Il ne s’agit pas d’un « enjeu prioritaire » pour les deux tiers d’entre elles, alors que seulement 20% se sentent capables de se défendre lors d’une attaque informatique les visant. 

cyberattaque

Une étude du cabinet PwC nous apprend qu’en matière de sécurité informatique et de protection contre les cyberattaques, il y a encore beaucoup de travail à faire pour les entreprises françaises, qui n’ont dans la majorité même pas la volonté de se préparer à ce type d’attaques. Seulement un tiers des sociétés de l’hexagone estiment que la cybersécurité est un « enjeu prioritaire », alors que 20% se disent prêtes à gérer des attaques informatiques.

Cybersécurité : les entreprises françaises « dans le déni »

« Tant que les entreprises n’ont pas été durement touchées, elles sont plutôt dans la sous-estimation voire le déni du risque. Conséquences : la dynamique des entreprises est curative au lieu d’être préventive », explique dans le rapport Rami Feghali, associé dans les activités de conseil en gestion des risques de PwC.

Sans surprise, la prise de conscience est très différente dans les multinationales que dans les entreprises à plus petite échelle. 56% des sociétés employant plus de 500 salariés estiment que la cybersécurité est une affaire prioritaire, contre 27% pour les entreprises de moins de 100 salariés. Il faut aussi prendre en compte le fait que se protéger a un coût, et que toutes les sociétés ne peuvent pas se le permettre. PwC indique qu’une majorité des entreprises en France ont pris au moins une des mesures recommandées pour se protéger, mais que de nombreux outils sont encore ignorés pour améliorer les systèmes de défense.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !