Courverture 4G : L’ARCEP met en demeure SFR et Bouygues pour les zones peu denses

Maj. le 23 mars 2020 à 1 h 33 min

L’ARCEP vient de mettre en ligne l‘observatoire trimestriel des déploiements mobiles en zones peu denses, l’autorité évoque également le programme des zones blanches et des centres-bourgs. Bouygues Telecom et SFR sont mis en demeure par l’ARCEP, à cause de leur retard de déploiement au niveau de la couverture 4G dans les zones peu denses.

Arcep-sfr-bouygues

L’attribution de la fréquence 800 MHz, soumet aux opérateurs des obligations de couverture avec cette bande de fréquence pour le réseau 4G. C’est ainsi qu’Orange, SFR et Bouygues ont l’obligation de couvrir 40% des zones peu denses du territoire (qui représente 63 %, et 18% de la population) avec la bande 800 MHz sur leur réseau 4G avant le 17 janvier 2017.

Free Mobile n’ayant pas accès à cette bande, elle n’est pas concernée. Le quatrième opérateur doit néanmoins couvrir 50 % de cette zone d’ici le 17 janvier 2022, comme ses concurrents. L’ARCEP fait le point sur ces objectifs.

arcep-observatoire-trimestriel

Au 1er janvier de cette année, Orange couvrait ainsi 33 % de la zone peu dense contre 12 % pour Bouygues Telecom et 8 % pour SFR. En juillet 2015, ces chiffres étaient de 25 % pour Orange, 2 pour Bouygues et 0 % pour SFR.

L’autorité met donc en demeure Bouygues Telecom et SFR afin qu’ils respectent leurs obligations de couverture, ils ont désormais moins d’un an pour rattraper leur retard. Ils ont donc peu de temps pour se mettre en conformité. Le bilan de décembre 2015 concernant la 4G confirmait déjà la déception SFR.

Quant aux centres-bourgs, qui sont au nombre de 3800, ils devront être couverts à 100 % pour la 2G d’ici le 31 décembre 2016 et d’ici le 30 juin 2017 pour la 3G. Pour ceux assistés de fonds publics, ces délais sont ramenés à 6 mois dès qu’un pylône sera à disposition.

programmes-zones-blanches

Pour les couvrir, le partage des infrastructures est autorisé, le contrat de partage ayant été validé par le gendarme des télécoms le 2 février dernier. Le contrat devrait prévoir une mutualisation des antennes, mais pas des fréquences qui seront propres à chaque opérateur.

Un observatoire sera réalisé par l’ARCEP à chaque trimestre. Le prochain est donc prévu pour mai 2016. D’ici, le rachat de Bouygues Telecom par Orange sera peut-être acté, et le réseau décortiqué par sa probable revente à SFR et Free Mobile. De quoi aider les opérateurs à remplir leurs obligations.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
4G : saturé dès 2022, le réseau pourrait devenir affreusement lent

Selon le président de la Fédération française des Télécoms, retarder le lancement de la 5G aurait pour effet de saturer les réseaux 4G existants. Une saturation attendue en 2022. L’arrivée des nouveaux réseaux télécoms n’est donc plus une simple question…

Orange signe un partenariat d’ampleur avec Google autour du cloud

Orange et Google viennent de signer un partenariat d’importance pour le futur. La société française à fait appel au géant américain pour l’aider à développer ses services autour du Cloud. Une bonne affaire pour les deux entreprises. Google et Orange…

Freebox Pop : déjà 50 000 abonnements, la box bon marché de Free cartonne

La Freebox Pop a déjà séduit 50 000 abonnés depuis son lancement, annonce fièrement Free. D’après le trublion des télécoms, sa nouvelle box abordable répond à merveille aux demandes des Français grâce à son excellent rapport qualité prix et son forfait mobile illimité…

Freebox One : Free admet que la box abordable est un échec

La Freebox One n’a pas rencontré le succès escompté, admet Free. Moins de deux ans après son lancement, le FAI a donc décidé de d’abandonner la box abordable et de la remplacer par la Freebox Pop. En décembre 2018, Free…

Box Internet : l’Arcep dit non à l’interdiction des forfaits illimités

Les forfaits illimités sur les box Internet ne doivent pas être abandonnés en France, estime Sebastien Soriano, président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques), en réponse aux mesures irréalistes du Conseil national du numérique.  Il y a quelques…

Freebox POP (V8) : pourquoi la box de Free n’est pas compatible Wi-Fi 6

La Freebox POP vient tout juste d’être présentée. Si elle possède certains arguments de poids, comme d’excellentes performances sur la partie connectivité, le choix de Free de ne pas l’équiper du Wi-Fi 6 étonnent et agacent certains utilisateurs. L’opérateur français…