Coupure de BFM et RMC : Altice-SFR refuse de plier face à Free et fait appel au CSA

 

Quelques jours après avoir coupé BFM et RMC sur les Freebox, Altice-SFR a annoncé son intention de ne pas céder face à Free. Bien décidé à faire payer l’opérateur pour diffuser ses chaînes, le groupe a lancé une procédure auprès du CSA. Avec l’aide de l’organisme, il espère parvenir à trouver une issue à ce bras de fer. 

coupure bfm rmc altice sfr plie pas free csa

« On ne peut pas céder au diktat de Free, cela remettrait en cause les accords déjà signés avec Bouygues et Canal » a assuré Alain Weil, PDG d’Altice-France, lors d’une conférence de presse, relayée par nos confrères du Parisien. La semaine dernière, SFR-Altice a coupé les chaînes BFM et RMC sur les Freebox. Invoquant « l’article 1.1 de la convention de ces chaînes avec le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel », Free a rapidement rétablit le signal.

Lire aussi : Free vs Altice/ SFR – le point sur la situation

Coupure de BFM et RMC : Altice-SFR lance une procédure auprès du CSA

Pour Alain Weil, le refus de négocier de l’opérateur est « discriminatoire puisque Free rémunère les services proposés par TF1 et M6 ». L’an dernier, le télécom est en effet parvenu à trouver un terrain d’entente avec ces 2 groupes audiovisuels en négociant l’ajout de nouvelles chaînes et de services associés.

« C’est un sujet business entre chaînes et opérateurs qui a commencé il y a 2 ans avec le conflit avec TF1. Notre vision est solide, la TNT sera marginale dans 10 ans. Nous voulons valoriser notre offre non linéaire » continue Alain Weil, dont les propos ont été relayé sur Twitter. « Le marché est en pleine mutation. C’est un peu difficile. J’espère que nous trouverons un accord avec Free » explique le dirigeant. Pour débloquer la situation, il a décidé de faire appel au CSA, qui avait déjà proposé son aide pour encadrer les négociations au début du bras de fer.

Finalement, Alain Weil a évoqué le cas d’Orange, dont le contrat de diffusion avec Altice-SFR arrive à son terme en juillet 2019. « Il n’y a pas de soucis nous n’en sommes pas là » assure le PDG. Comme Free, Orange refuse pourtant de payer pour diffuser BFM et RMC. L’opérateur a proposé de renouveler le contrat actuel, qui ne comprend aucune rémunération. On vous tient au courant de la suite des événements.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
free
5G : Free promet des offres généreuses au « juste prix »

Free s’apprête à dévoiler ses premières offres 5G. Après Orange, SFR et Bouygues Télécom, l’opérateur de Xavier Niel dévoilera ses forfaits dans les prochaines semaines, le jour du lancement de son réseau. Fidèle à son ADN, Free s’engage à proposer des…

Capture 7
Le patron de Free Xavier Niel dit stop aux smartphones subventionnés

Xavier Niel, le patron de Free, se bat depuis longtemps contre le système des smartphone subventionnés pratiqué par la concurrence. Il revient aujourd’hui à la charge dans une interview accordée au journal Les Echos. Pour lui, ce système de subvention…