Chiffrement des smartphones : le procureur de Paris rejoint la lutte contre Apple et Google

Maj. le 16 mars 2018 à 10 h 38 min

La protection des données opérée par Google et Apple ne semble pas être appréciée par le procureur de Paris qui, à l’instar du Procureur de Manhattan, de celui de la Haute Cour espagnole et du Commissaire de Londres, vient de se rallier aux protestations concernant la protection des données entravant la lutte contre la criminalité et le terrorisme.

Chiffrement donnees Procureur Paris

Publiée mardi 11 août dernier dans le quotidien New York Times, une tribune rédigée par Cyrus Vance Jr. (Procureur de Manhattan), Javier Zaragoza (Haute Cour espagnole) et Adrian Leppard (Commissaire) pointent du doigt la politique de chiffrement des données des smartphones opérée par les géants Google et Apple.

Si en temps normal, les enquêteurs de chaque pays disposent de droits leurs permettant d’accéder aux données privées d’un suspect pour les bienfaits d’une enquête, un droit se situant à l’orée entre le respect de la vie privée et laprotection de la population, celui-ci se voit anéanti par les politiques de protections de données des firmes californiennes.

Google et Apple. Android et iOS. Les deux principaux fournisseurs de systèmes d’exploitations de smartphones sont dans le collimateur des polices du monde et risquent de le devenir un peu plus. Ils envisagent en effet de renforcer leurs cryptages des données images, vidéos et messages. Ces fichiers deviendraient impossibles à lire sans le code du téléphone.

C’est véritable problème éthique et moral qui se pose ici. Sans aller jusqu’à dire que le chiffrement entraîne la mort d’enfants comme l’avait dit un membre du Ministère de la Justice américain, les plaignants citent néanmoins un cas où un meurtrier n’a pu être retrouvé faute d’informations pourtant disponibles dans ses terminaux mobiles Android et iOS. Les attentats de Charlie Hebdo sont une autre démonstration de l’importance des données smartphones pour le déroulement d’une enquête.

Il y a quelques mois, Google décidait de ne plus activer par défaut le chiffrement des données des smartphones sous Lollipop. Tim Cook, le patron d’Apple déclare pouvoir et devoir fournir et vie privée et sécurité. Des scientifiques appuyés par le MIT ont également visé le gouvernement, soulignant des projets plus ou moins aboutis, notamment celui d’obliger les entreprises à garder une clé de déchiffrement au cas où.

C’est la première fois qu’un français de haut-rang s’exprime dans cette affaire qui dure depuis de longs mois. Médiapart révèle d’ailleurs que des moyens visant à diminuer l’utilisation de la cryptographie ont été récemment retirés du projet de loi sur le renseignement validée il y a peu par le Conseil Constitutionnel.

via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple efface par erreur tous les mails d’un client, il porte plainte

Apple a perdu 4 années de mails à cause d’une mauvaise manipulation, témoigne un client du Val-d’Oise. Lésé par l’erreur d’un technicien, l’homme a décidé de porter plainte contre la marque californienne et réclame des dédommagements.  « J’ai suivi les…