Chiffrement : pour BlackBerry, la position d’Apple est dangereuse pour la société

 

En février dernier, le FBI demandait à Apple de débloquer l'iPhone 5C de l'auteur de la tuerie de San Bernardino, chose que le géant américain a toujours refusé de faire. Aujourd'hui, le PDG de BlackBerry, John Chen s'exprime sur cette affaire et qualifie la position d'Apple de dangereuse et nuisible pour la société.

iphone san bernardino

Bien que les deux sociétés aient une approche similaire vis à vis du chiffrement et de la protection des données utilisateur, le PDG de BlackBerry, John Chen n'approuve pas du tout la position de celui d'Apple, Tim Cook qui avait refusé la demande du FBI de débloquer l'iPhone 5C du tireur de San Bernardino.

« L'un de nos concurrents que nous appelons l'autre compagnie de fruit a montré qu'il ne souciait pas du fait que son attitude puisse nuire à la société (…) En tant que citoyen, je trouve ça troublant. Je pense que BlackBerry, comme toute entreprise, doit avoir une responsabilité civile de base. Si le monde est en danger, nous devons être capables d'aider. »

Il faut dire que le cas de l'iPhone de San Bernardino était assez particulier car suite à un changement de mot de passe, Apple aurait été dans l'obligation de créer une version spéciale d'iOS afin de pouvoir le déverrouiller. Or la firme craignait le code soit volé, ce qui aurait rendu l'ensemble des iPhone vendus dans le monde vulnérables. A l époque, Tim Cook avait déclaré que la demande du FBI était mauvaise pour l'Amérique.

Bien évidemment, ce n'est pour autant que BlackBerry est d'accord pour faire le moindre compromis sur la sécurité. Le cas de figure de la tuerie de San Bernardino reste un cas extrême.

« Les lignes directrices que nous avons adoptées exigent des actifs juridiques. Une citation à comparaître pour certaines données. Mais si vous les avez, il faut leur donner. »

Chen a ensuite ajouté qu'il était contre les backdoors qui permettraient aux gouvernements de contourner le chiffrement sans l'aide des constructeurs. Actuellement, les législateurs américains cherchent à faire passer une nouvelle loi qui permettrait de forcer les constructeurs à intégrer une backdoor à leurs appareils. Il est même persuadé que l'Union Européenne y viendra à son tour.

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
kaspersky smartphone
Kaspersky va lancer un smartphone “impossible à pirater”

Kaspersky Lab est en train de développer un smartphone présenté comme “impossible à pirater”, selon le PDG de la firme Eugène Kaspersky. La firme semble désormais mettre toute son énergie dans de nouvelles initiatives autour de la vie privée et…

top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…