Chiffrement des données : Google rejoint Apple dans sa lutte contre le FBI

Maj. le 21 décembre 2018 à 15 h 57 min

Vous le savez, Tim Cook n’a pas mâché ses mots hier en réponse à la demande du FBI de créer un backdoor pour permettre à l’agence d’accéder aux données sur l’iPhone d’un présumé terroriste. La firme expliquant entre autres que cela ne serait pas à usage unique comme prétend le FBI. Aujourd’hui, le PDG de Google le rejoint dans sa lutte.

  • Lire également : Les terroristes préfèrent l’iPhone à Android selon un procureur américain
google-pichai-chiffrement-backdoor

En effet, un des plus grands concurrents d’Apple, Google, via son PDG Sundar Pichai, a posté une série de tweets concernant la lettre de Cook et il est d’accord avec lui. Il indique notamment que « forcer les entreprises à accepter le hacking pourrait compromettre la vie privée des utilisateurs ».

Il rajoute également que Google respecte les difficultés des forces de l’ordre mais il croit que « donner l’accès aux données à la police avec des mandats légaux » n’est pas la même chose que de « demander aux entreprises de permettre le hack des terminaux et des données de leurs consommateurs »

Pichai considère les produits Google comme étant sécurisés et dit qu’ils « conservent vos informations en sécurité ». Il attend une discussion « constructive et ouverte » à propos des problèmes que la demande du FBI a soulevé. Le fondateur de WhatsApp Jan Koum a publié un communiqué en soutien d’Apple également, et il ne sera sûrement pas le seul.

La lutte contre le chiffrement n’est néanmoins pas nouvelle pour le gouvernement américain. Les déclarations se sont multipliées, même les plus sordides. En effet, il y a quelques temps, la justice américaine déclarait que le chiffrement allait mener à la mort d’enfants.

L’opinion publique prend position en faveur de la protection de leurs données surtout depuis qu’Edward Snowden avait fait des révélations sur les écoutes du gouvernement américain, et Apple aura probablement son soutien cette fois-ci.

Il n’y a néanmoins pas qu’aux Etats-Unis qu’on rencontre ce problème. Récemment, le procureur de Paris luttait également contre Apple et Google sur ce chiffrement. Ce problème est donc bien mondial et Apple et Google l’ont bien compris.

Vous l’aurez compris, les deux géants américains sont main dans la main dans la lutte contre le FBI sur cette affaire de l’attentat de San Bernardino. Ils estiment que nous ne pouvons pas toujours tout céder aux autorités, espérons tout de même pour notre vie privée que ce bras de fer penche de leur côté.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple TV + officiel : Apple présente son concurrent de Netflix

Apple TV + est officiel ! Lors de sa keynote, Apple a présenté son concurrent de Netflix face à un parterre de journalistes. Sans surprise, le service permet de concentrer tout ce que vous aimez, chaines, séries, films récents – au même endroit. La…

Keynote Apple : qu’est-ce que c’est ?

Keynote par-ci keynote par-là. Chaque année la conférence de presse d’Apple fait couler énormément d’encre. Mais au fait qu’est ce que c’est une keynote ? On vous dit tout sur le plus gros évènement high-tech de l’année.

Apple pourrait lancer une carte bancaire le 25 mars 2019

Apple pourrait bien lancer sa propre carte bancaire dans les jours à venir. En partenariat avec Goldman Sachs, une banque d’investissement américaine, la firme de Tim Cook aurait mis au point une Mastercard compatible avec Apple Pay. La marque aurait décidé de présenter…

iPod Touch 7 et AirPower : lancement imminent ?

L’iPod Touch 7 et le AirPower, le tapis de recharge sans fil 3-en-1, pourraient finalement sortir dès cette semaine. D’après une nouvelle fuite, Apple aurait aussi décidé de dévoiler une boîtier compatible avec la recharge par induction pour les AirPods. Par contre, la seconde…