Cheese Challenge : ce défi peut laisser des séquelles psychiques à vos bébés

Le « Cheese Challenge », ce nouveau défi où des adultes lancent un tranche de fromage sur le visage de leur bébé, fait le buzz sur les réseaux sociaux. Certains en rient, d’autres s’en émeuvent. Selon une pédopsychiatre, ce défi peut laisser des séquelles psychiques aux bébés.

cheese challenge troubles psychiques

Le « Cheese Challenge », c’est le nouveau défi qui fait fureur sur les réseaux sociaux. Son principe est simple : des parents lancent une tranche de fromage au visage d’un bébé, filment leur réaction et envoient le tout sur les réseaux sociaux pour… rigoler.

Certains bébés rient, d’autres pleurent, certains sont tétanisés. Mais c’est drôle, paraît-il. Enfin pas pour tout le monde. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes dénonçant ce nouveau défi… étonnant. Pour Lisa Ouss, pédopsychiatre à Paris, le « Cheese Challenge » n’a rien de drôle, bien au contraire. S’il ne s’agit pas de maltraitance, elle explique à France Info que cette pratique peut laisser des séquelles psychiques aux bébés.

Un abus physique et émotionnel

Lisa Ouss s’inquiète du buzz autour du « Cheese Challenge ». Les parents ne semblent pas prendre la mesure de leur action. Pourtant, « n’importe qui à qui l’on enverrait quelque chose sur la figure trouverait que c’est une agression. Donc, c’est une agression », estime-t-elle. Elle ajoute :

On voit bien que ce qui fait rire l’autre, c’est l’étonnement du bébé qui n’est pas capable de se défendre.

Les parents semblent croire que les bébés ne se rendent pas compte de ce qu’il se passe. Ils ont tort. Les bambins sont tout à fait en mesure de percevoir « une dimension incongrue de quelque chose qui n’est pas cohérent ».

Dans cette situation, il perçoit celui qui est censé le protéger et l’aimer comme un agresseur. Et si certains bébés rient, ce n’est pas une raison pour dédramatiser. Au contraire, s’ils rient, c’est parce que « c’est quelque chose à laquelle il sont habitués ». S’ils réagissent de cette manière, c’est « parce qu’ils ont compris que c’était la réaction qu’on attendait d’eux ». Et de conclure :

C’est de l’abus physique et émotionnel, qui devrait donner lieu à un signalement.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Un internet sans pub coûterait 8 euros par mois en France

La publicité sur internet permet aux internautes d’accéder à des contenus gratuits. Mais si un utilisateur voulait s’en débarrasser en continuant de rémunérer les créateurs et producteurs, combien cela coûterait ? Et quid de la valeur de nos données personnelles…

Le Bon Coin : ne répondez pas à ce SMS, c’est une arnaque !

Le Bon Coin est la cible d’une vaste arnaque. Via un SMS de prépaiement en provenance de Roumanie, des pirates cherchent à subtiliser vos coordonnées bancaires afin de vider le contenu de votre compte. On vous explique comment repérer cette…